Josie Desmarais Les nouvelles installations du Réseau-Vert sont maintenant accessibles à tous.

Après une année d’attente, les citoyens pourront enfin profiter des nouveaux aménagements du Réseau-Vert, cette piste multifonctionnelle qui longe sur trois kilomètres le chemin de fer du Canadien Pacifique.

Les installations situées dans Rosemont – La Petite-Patrie seront officiellement inaugurées le 8 juin lors d’une grande fête de quartier. Faisant partie des legs de la Ville de Montréal pour son 375e anniversaire, c’est à hauteur de 1 M$ qu’elles ont été financées.

«Nous avons ciblé quatre volets en ce qui concerne le réaménagement du Réseau-Vert, soit le côté sportif, les loisirs, l’aspect culturel et historique, puis enfin le volet social», affirme François W. Croteau, maire de l’Arrondissement.

Ce dernier croit même que le lien d’est en ouest pourrait devenir une attraction touristique, avec ses 11 stations qui rassemblent un total de 70 panneaux, grâce auxquels on peut en apprendre plus sur l’histoire du quartier, ses personnages célèbres et ses événements marquants.

«Il y a un passé industriel et ouvrier important et méconnu dans le secteur. À l’époque, le chemin de fer du Canadien Pacifique était un moteur économique qui a profondément marqué le quartier», souligne le maire.

Ceux qui voudront tester leurs connaissances historiques pourront se rendre sur le site internet du petit rallye où ils accéderont à deux questionnaires dont les réponses se retrouvent sur les panneaux informatifs du Réseau-Vert et près de la bibliothèque Marc-Favreau.

Du point de vue sportif, le chemin entre les rues Fullum et Saint-Urbain est déjà un lieu prisé des cyclistes et des coureurs. Toutefois, les utilisateurs de la piste pourront maintenant aussi s’adonner à du conditionnement physique, grâce à des modules de l’entreprise québécoise Trekfit, pour un entraînement complet et sécuritaire. La zone d’exercice principale se trouve à proximité du viaduc Rosemont-Van Horne.

De plus, plusieurs bornes mesurant les distances parcourues et permettant d’accomplir un trajet de cinq kilomètres ont été installées avec la participation du club de course les Pélicans. Des panneaux indicatifs situant des repères architecturaux et toponymiques font partie des nouvelles installations.

Au total, 24 pièces de mobilier urbain auront été ajoutées dans ce projet de réfection, toutes conçues en partie avec du bois de frêne local. Les cyclistes pourront attacher leur bicyclette sur l’un des 32 nouveaux supports à vélo intégrés à plusieurs endroits le long de la piste.

Ouvert en 1986 sous l’administration du maire Doré, le Réseau-Vert projetait relier plusieurs points névralgiques de Montréal. Cependant, le projet final n’a jamais abouti et seule la piste située dans Rosemont – La Petite-Patrie a vu le jour.

Les nouveaux aménagements en chiffres
– 9 bancs en frêne intégrant un support à vélo
– 8 tables à piquenique colorées
-32 supports à vélo
-2 nouvelles fontaines pour se désaltérer
-11 «portes» faites de colonnes métalliques qui marquent le parcours
-70 panneaux informatifs sur l’histoire et la géographie des lieux
-91 nouvelles affiches signalétiques
-358 vivaces, 100 arbustes, 21 arbres et un nouveau conifère plantés

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!