Emmanuel Delacour La limite de vitesse passe à 30 km/h dans les secteurs à proximité des écoles et des parcs.

De nouvelles limites de vitesse sont à présent en vigueur sur certaines artères de Rosemont – La Petite-Patrie, forçant les automobilistes à lever le pied dans les zones scolaires.

En effet, les panneaux de vitesse indiquent maintenant un maximum de 30 km/h près des parcs et écoles sur les artères achalandées.

Les véhicules qui circulent sur l’avenue Christophe-Colomb doivent donc respecter la signalisation mise en place aux abords de l’école Saint-Arsène, située entre les rues Bélanger et Jean-Talon. Dans les prochains jours, des panneaux lumineux clignotants viendront s’ajouter aux mesures à cet endroit, afin d’attirer l’attention des automobilistes.

« Notre objectif est de mettre fin aux accidents avec des collisions mortelles sur les grandes artères. Nous ne croyons pas que le fait qu’une école soit établie sur une artère passante doit nécessairement signifier que la sécurité des enfants soit mise en jeu », soutient François Limoges, conseiller de ville dans Rosemont – La Petite-Patrie.

Ce dernier assure qu’il remarque un effet sur le comportement des automobilistes depuis l’installation de la nouvelle signalisation. «Les gens sont beaucoup moins cavaliers», insiste l’élu.

Par ailleurs, les conducteurs qui transitent par la rue Saint-Denis sont aussi tenus de ralentir à l’approche de l’école La Mennais, établie à l’angle de la rue Beaubien, et de l’école Saint-Étienne, localisée entre le boulevard Rosemont et la rue de Bellechasse.

Une signalisation à 30 km/h est présente sur le boulevard Saint-Joseph, à l’approche des nombreux établissements scolaires et espaces verts qui y sont situés.

Sur le reste de la voie, la vitesse maximale permise sur le boulevard Saint-Joseph et sur la rue Saint-Denis est diminuée à 40 km/h.

Le Service de police de Montréal (SPVM) n’a pas voulu donner de détails à propos de la manière qu’utiliseront ses agents pour assurer le respect des nouvelles limites de vitesse. Toutefois, M. Limoges espère une surveillance accrue auprès des écoles pendant la période de transition. «On souhaite qu’il y aura des opérations radars à ces endroits, le temps que les comportements changent.»

Ce n’est pas la première fois que l’Arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie abaisse la vitesse maximale sur ses rues. En effet, l’administration de Projet Montréal avait implanté la limite de vitesse à 30 km/h dans les zones résidentielles en 2015, puis elle avait diminué la vitesse permise sur certaines rues artérielles et collectrices en 2017.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!