Gracieuseté SODER L'Écofête qui devait se tenir le 29 septembre prochain est annulée.

La Société de développement environnemental de Rosemont (SODER), cet organisme qui a chapeauté de nombreuses activités de verdissement dans l’arrondissement, ferme ses portes.

À peine une semaine avant sa vente de garage, l’Écofête, un des plus grands événements de la sorte à Montréal, la SODER annonce qu’elle ne peut plus continuer ses opérations, forçant du même coup l’annulation de cette grande braderie. L’Écofête, qui avait rassemblé près de 7000 visiteurs et 200 vendeurs en 2017 allait tenir sa 20e édition le 29 septembre.

«Cette situation, à la fois malheureuse et incontournable, s’explique par une soudaine obligation financière insoutenable. Malgré des efforts réels de la part des administrateurs pour assainir la gestion financière, cette nouvelle situation ne laisse d’autre choix que la fermeture de l’organisme», informe la SODER dans un communiqué émis vendredi 21 septembre.

«Avec toutes les initiatives qu’elle supporte et son historique financier, nous sommes arrivés à la conclusion que la SODER ne pouvait plus continuer ses activités», affirme Julien Thieser, président du conseil d’administration de l’organisme.

Celui-ci indique que la réduction et l’arrêt de certains mandats, ainsi que le projet de logiciel en développement durable Raddar qui tardait à générer des revenus sont en partie responsables de la décision du conseil d’administration.

M. Thieser est arrivé à la barre du conseil d’administration de l’organisme il y a un an pour trouver des solutions de financement aux nombreuses initiatives propulsées par la SODER. «On a essayé de cloisonner le financement des activités pour qu’elles puissent subsister individuellement, mais sans succès. Nous avons fait appel à nos partenaires, mais ceux-ci n’ont pas pu nous soutenir», souligne-t-il.

Les personnes qui avaient payé pour une table de vente lors de l’Écofête seront contactées et remboursées, insiste le président du conseil d’administration. C’est l’Arrondissement qui prendra le relais pour l’instant en ce qui concerne certains programmes de l’organisme, incluant l’Écoquartier, Tandem et les Jardins communautaires.

«Nous allons nous assurer de sécuriser ces trois mandats de soutenus par Rosemont – La Petite-Patrie. Les activités seront maintenues. Toutefois, il faudra attendre au minimum après la mi-décembre avant de déterminer ce qui sera fait l’an prochain. Nous sommes en train de rapatrier tout cela vers nos services à l’Arrondissement, et c’est très gros», explique Marie-Claude Perreault, chargée de communications pour Rosemont – La Petite-Patrie.

Cette dernière ajoute que les ruelles vertes dont la complétion était prévue en 2018 seront bel et bien construites.

La responsable des communications n’a pas voulu s’avancer sur ce qui adviendrait des autres activités précédemment soutenues par la SODER qui se trouvent en dehors de ses mandats avec l’Arrondissement.

Affirmant qu’il s’agit d’un «dossier administratif» plutôt que politique, le cabinet du maire de Rosemont – La Petite-Patrie n’a pas désiré commenter la fermeture de l’organisme.

Durant ses 22 années d’existence, l’organisme a supporté de nombreuses initiatives, incluant la création de ruelles vertes, de murales, de jeux de la rue, d’agriculture urbaine et de verdissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!