TC Media/Catherine Paquette Le nouveau parc sera situé tout près du poste de police et d'un autre parc pour les jeunes enfants

L’arrondissement souhaite exproprier le propriétaire d’un terrain de la zone industrielle de Parc-Extension afin d’y aménager un nouveau parc, tout près du chemin de fer.

L’arrondissement, qui a une réserve foncière sur le lot situé à l’intersection des avenues Beaumont et de l’Épée depuis 2012, se dit incapable de payer la somme que demande la compagnie propriétaire, pour le lot, un peu moins grand qu’un terrain de football.

Le Service des affaires juridiques de la Ville de Montréal entreprendra donc dans les prochains jours les procédures nécessaires à son acquisition, tel que voté par les élus de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension lors de la séance du conseil du 8 mars.

La réserve effectuée sur ce terrain en 2012, qui empêchait le propriétaire de développer le terrain, arrivera à échéance en septembre.

Selon le rôle d’évaluation foncière de Montréal, le lot visé par l’arrondissement vaut près de 1,1 M$. Il en coûtera toutefois jusqu’à 2,3 M $ aux Services juridiques en frais et en indemnités afin d’exproprier le propriétaire.

Joint par TC Media, le propriétaire dit ne pas comprendre.

«C’est complètement illogique [de faire un parc] parce que c’est dans la zone industrielle. Ça fait au moins quatre ans qu’il est gelé», lance Sam Slamkovwic, l’un des actionnaires de la compagnie propriétaire du terrain, qui a refusé de dévoiler le prix demandé à l’arrondissement.

Le promoteur affirme avoir reçu plusieurs offres, par exemple pour un atelier de bijoux ou pour un gymnase de soccer, sans avoir pu y donner suite.

Il a toutefois payé les taxes municipales, soit plus de 17 000 $ chaque année.

Aménagement de la rue
Le parc répondra, selon la conseillère de Parc-Extension Mary Deros, aux besoins des familles du secteur, ciblé dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) de l’arrondissement.

Malgré la présence d’un petit parc récemment rénové juste en face, elle considère nécessaire l’acquisition de cette parcelle de terre additionnelle.

«C’est un secteur qui n’a pas [suffisamment] de parc. On ne sait pas encore quel type de parc ce sera, peut-être même qu’on pourra avoir des jardins communautaires ou une placette», affirme Mme Deros.

Cette année, les trottoirs de l’avenue Beaumont seront entièrement reconstruits des deux côtés. Un nouveau feu de circulation sera par ailleurs installé à cette intersection afin de la rendre sécuritaire pour les futurs usagers du parc.

L’avenue de l’Épée sera également élargie pour devenir à double sens, permettant la circulation des futurs usagers du parc.

«C’est vraiment très petit, [la circulation] devrait être dans les deux sens pour permettre le stationnement des deux côtés. Il y a des commerces sur cette rue, et les clients pourront entrer et sortir», explique la conseillère.

Rappelons que la Ville souhaite, avec le PDUES, revitaliser le secteur avoisinant au site Outremont et retisser des liens entre ces quartiers fragmentés par le chemin de fer.

Réserve foncière
Le pouvoir de réserve foncière permet aux municipalités d’interdire pendant deux ans des investissements sur un terrain choisi pour la réalisation de projets publics. Elles empêchent ainsi la spéculation sur les terrains qu’elles souhaitent acquérir prochainement. La réserve peut être reconduite pour deux autres années au besoin.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!