Musa Sadulayev/The Associated Press Les manifestants se sont rassemblés à Grozny.

Des dizaines de milliers de partisans se sont réunis vendredi dans la capitale de la République tchétchène, en Russie, en appui au leader Ramzan Kadyrov et au président russe Vladimir Poutine.

Ces dernières semaines, M. Kadyrov a ouvertement critiqué le travail des journalistes indépendants et des opposants au régime en place, déclarant qu’ils devraient être internés dans des hôpitaux psychiatriques ou poursuivis en tant que traîtres au service de l’Occident.

Le leader tchétchène a notamment condamné les organisations médiatiques indépendantes, dont la réputée chaîne radiophonique Écho de Moscou, pour avoir accordé du temps d’antenne aux leaders de l’opposition.

Ses commentaires ont un dessein sinistre. Jadis, des journalistes russes ou des leaders de l’opposition ont été assassinés après avoir critiqué MM. Poutine ou Kadyrov, qui se décrit comme étant le loyal «fantassin» du président. Certains de ces assassinats ont été précédés de menaces semblables, et certains des suspects dans ces meurtres étaient des Tchétchènes.

Alexeï Venediktov, le rédacteur en chef d’Écho de Moscou, a attribué les attaques verbales à la couverture médiatique que la station a accordée au meurtre du leader de l’opposition Boris Nemtsov, qui a été tué par balle le 27 février 2014 tout juste à l’extérieur du Kremlin.

Les suspects dans cette affaire sont tous Tchétchènes, dont le présumé tireur, un ex-membre des forces de sécurité de M. Kadyrov. La famille de M. Nemtsov a lancé une pétition afin de demander aux enquêteurs d’étudier l’hypothétique rôle du leader tchétchène dans cette histoire, mais il n’a pas officiellement été lié au meurtre et a nié toute implication.

En conséquence, les défenseurs des droits de la personne en Russie et dans les pays occidentaux ont critiqué Ramzan Kadyrov, certains d’entre eux demandant même sa démission.

Les participants à la manifestation de vendredi à Grozny ont salué M. Kadyrov pour avoir ramené la stabilité dans cette région principalement musulmane après deux guerres séparatistes, ponctuant leurs discours de «Dieu est grand!» et de «Kadyrov est un patriote russe!».

La manifestation, organisée par des syndicats tchétchènes, a attiré des gens de partout en Tchétchénie et des régions environnantes. Les policiers tchétchènes ont estimé la foule à un million de personnes, un chiffre qui était impossible à confirmer de manière indépendante. Cependant, la population de la Tchétchénie est de 1,3 million de personnes.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!