Getty Images L'aviatrice Amelia Earhart et son navigateur Fred Noonan en juin 1937

Un nouveau documentaire prétend lever le voile sur le mystère de la disparition, il y a 80 ans, de l’aviatrice américaine Amelia Earhart.

Selon la théorie mise de l’avant dans le film – intitulé Amelia Earhart: The Lost Evidence –, des photographies montreraient la pilote, ainsi que son navigateur Fred Noonan, en parfaite santé après le jour de leur disparition.

Le documentaire avance également que leur appareil s’est écrasé dans les îles Marshall, occupées à cette époque par le Japon. Les deux aviateurs auraient été repêchés par l’armée japonaise et Amelia Earhart, vraisemblablement considérée comme une espionne, aurait pu être faite prisonnière.

Le film ne s’arrête pas là: les États-Unis auraient été au courant de la localisation de la pilote de 39 ans et n’auraient rien fait pour la sauver.

La disparition d’Amelia Earhart et de Fred Noonan le 2 juillet 1937 au-dessus de l’océan Pacifique, alors qu’ils tentaient le premier vol autour du monde, figure parmi les grands mystères du 20e siècle.

Au moment de son accident, Mme Earhart avait déjà cumulé plusieurs exploits dans le domaine de l’aviation, dont celui d’être la première femme à avoir survolé l’océan Atlantique en solo, en 1932.

En dépit du statut d’héroïne d’Amelia Earhart, le gouvernement américain a conclu son enquête seulement deux semaines après la disparition. Les pistes suivies par les autorités n’auraient pas été concluantes.

Le documentaire argumente, pour sa part, que les États-Unis ont tenté d’enterrer l’affaire.

Les principaux intervenants du film sont deux passionnés du dossier: un ancien directeur du FBI, Shawn Henry, ainsi qu’un ancien agent du trésor américain, Les Kinney. C’est ce dernier qui a découvert la photo montrant possiblement Amelia Earhart vivante. L’image était enfouie dans les archives nationales américaines. Elle aurait été mal indexée.

Au cours du documentaire, la photo est soumise à différents tests, dont un examen de reconnaissance faciale, et jugée authentique.

Le film montre également les débris d’un avion, trouvés par un enquêteur sur une des îles Marshall, et qui proviendraient du même type d’appareil que celui piloté par Amelia Earhart.

«[The Lost Evidence expose l’histoire] d’une aviatrice de renommée internationale qui s’est retrouvée au cœur d’un conflit international, abandonnée par son propre gouvernement, résume Shawn Henry. Elle pourrait bien être la première victime de la Deuxième guerre mondiale.»

Le documentaire Amelia Earhart: The Lost Evidence sera diffusé sur la chaîne History dimanche 9 juillet à 21h.

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!