L’Institut culturel de Google lance le #streetArtProject, une galerie en ligne entièrement dédiée à l’art de rue, par définition éphémère.

Afin de conserver ces oeuvres et de les faire passer à la postérité, l’Institut Culturel de Google a collaboré avec de nombreux partenaires à travers le monde et collecté plus de 5000 d’entre elles, réparties en 100 expositions en ligne.

La France y est bien évidemment représentée, via notamment l’emblématique Tour Paris 13 récemment démolie et qui avait été entièrement revisitée par divers artistes.

De son côté, le Palais de Tokyo emmène l’internaute à la rencontre des artistes invités à intervenir dans le cadre du projet Lasco 3, et Graffiti Général présente ceux qui ont investi les murs des Magasins Généraux de Pantin avant leur réhabilitation.

Certains artistes sont connus dans le monde entier, comme JR et ses portraits photo grand format, Roa et ses animaux, ou encore Vhils et ses gravures à l’acide.

Enfin, certaines de ces oeuvres ont historiquement servi de moyen d’expression et de contestation, à l’image des graffitis de Buenos Aires ou du street art au Chili.

Découvrir le Street Art Project : streetart.withgoogle.com.

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!