Metro World News La «No Label» est brassée avec du houblon ayant subi un hermaphrodisme sexuel.

Une microbrasserie écossaise vient de dévoiler ce qu’elle prétend être la première bière «non-binaire et transgenre» du monde. La «No Label» de BrewDog est brassée avec des fleurs de houblon ayant changé de sexe au cours de leur croissance. Les profits de la vente de cette bière de type Kölsch à 4,6% d’alcool seront remis à l’organisme londonien Queerest of the Queer, qui redistribuera cet argent à différents organismes pour aider les communautés de jeunes transgenres. «Cette bière a été créée pour entamer une conversation sur la diversité», confie à Métro le cofondateur de BrewDog, James Watt.

Une bière transgenre? Vraiment?
Oui, nous travaillons là-dessus depuis un bout de temps déjà. En fait, depuis que nous avons découvert que le houblon qui changeait de sexe n’était pas utilisé dans le brassage de bière. J’ai vu là une belle occasion d’entamer une discussion autour de la diversité. La «No Label» a été conçue pour célébrer la diversité et pour défendre les groupes LGBT. Cette bière se veut une affirmation contre les tabous et les normes de tous types. Nous espérons qu’elle générera des conversations et servira à détruire des mythes sur l’identité de genre.

Y a-t-il des différences entre le brassage traditionnel et le brassage «transgenre»?
La méthode traditionnelle utilise des plants de houblon femelles seulement, et les mâles sont jetés puisqu’ils ne produisent pas les cocottes dont les brasseurs ont besoin. Nous travaillons avec un agriculteur, Charles Faram, afin de récolter seulement les plants de houblon qui ont commencé leur vie comme femelles et qui ont par la suite fait pousser des fleurs mâles. Ce sont donc des plants qui ont subi un changement de sexe, aussi appelé hermaphrodisme sexuel.

Y a-t-il une différence de goût?
Nous voulions faire une bière qui serait délicieuce, mais aussi qui utiliserait ce type de houblon inhabituel. Nous avons même étendu le concept de transgenre en adoptant un style de bière qui trace un parallèle au monde binaire d’identification des sexes. La Kölsch est un type de bière qui n’est ni une ale, ni une lager, mais qui peut être considérée comme les deux à la fois. Aussi, nous utilisons le houblonnage à cru, qui donne un goût unique de pin et de fruits tropicaux à la bière.

Quel a été le rôle de l’organisme Queerest of the Queer dans la création de la bière?
Ils ont co-créé l’étiquette et nous leur donnons 100% des profits de la vente de la «No Label». Ils donneront ensuite la majorité de l’argent à des organismes qui aident les jeunes qui vivent des problèmes reliés à l’identité de genre. Une partie de l’argent servira aussi à financer un événement de célébration de la diversité.

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!