Amies célibataires, je vous aime! Je tiens à vous le dire, car, avec vous, mon célibat est beaucoup plus amusant et plus instructif que si vous n’étiez pas à mes côtés pour partager nos folles aventures et nos déboires.

Cet été, vous ne serez pas une, mais au moins cinq amies célibataires avec qui je traverserai l’été. Je ne sais pas s’il est si réjouissant de voir autant de belles et intelligentes femmes toutes seules, mais je peux vous assurer qu’il y a une gang de gars qui manquent quelque chose!

Je ne veux narguer personne ici, mais c’est vraiment moi qui ai la plus belle gang d’amies de filles célibataires en ville! Tellement que les autres filles de mon groupe d’amis qui sont en couple sont secrètement jalouses de ne pas faire partie de nos soupers organisés à la dernière minute, de nos escapades improvisées et de nos interminables conversations enflammées sur nos péripéties avec la gent masculine.

Ce n’est pas mêlant, des fois je me dis qu’on a tellement de fun ensemble que lorsque je vais avoir un chum, je vais être triste de devoir dire adieu à tout ça. Certes, mes amies seront toujours mes amies, même quand je serai en couple, mais je sais que ce que l’on vit présentement est assez unique.

On s’appelle presque tous les jours, on se voit plusieurs fois par semaine. On s’organise toutes sortes d’activités pour agrémenter nos soirées. Notre célibat est devenu un vrai mode de vie. On ne se morfond pas dans notre salon en écoutant des comédies romantiques, non, on sort, on va voir des shows, des pièces de théâtre, on assiste à des lancements de toutes sortes et on expérimente tous les aspects du célibat.

Le plus beau, dans tout ça, c’est que même si nos histoires avec les gars ne prennent pas toujours la tournure souhaitée, on peut être certain qu’on va pouvoir en parler en long et en large avec nos amies de filles dans des soirées bien arrosées où on se dit tout, mais absolument tout! Je vous fais une confidence ici. Nous n’avons aucun filtre! Il doit bien y avoir quelques gars dans la métropole qui ont les oreilles qui cillent à ces moments-là!

Il y a un lecteur qui m’écrivait dernièrement que, quand vient le temps de parler «garçons», les filles entre elles se disaient bien ce qu’elles voudraient entendre. Je lui donne un peu raison, mais ce qu’il oubliait de souligner, c’est que la solidarité féminine est extrêmement forte entre célibataires et que nous prenons toujours le côté de nos amies.

Ce qu’il y a de bien aussi quand on a de nombreuses amies célibataires, c’est que quand on répond «Pas grand- chose» à la question «Comment ça va les amours?», on peut vivre les histoires de nos amies par procuration. De plus, on en apprend sur la vie avec leurs bons coups et leurs erreurs.

Bref, ensemble, on est plus fortes et on évolue plus rapidement! Une pour toutes et toutes pour une!

Je vous aime, mes amies, et les autres, je vous souhaite une superbe gang comme la mienne!

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Juliette, l'éternelle célibataire :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!