Il y a à peine quelques mois, CKAC Sports fermait boutique pour concentrer la puissance de son antenne sur un secteur beaucoup plus prometteur, soit celui de l’embouteillage métropolitain. Or, voilà que Bell annonce ses intentions d’ouvrir une nouvelle radio entièrement consacrée au sport, RDS Radio 990, signant du même coup l’arrêt de mort de TSN Radio 990.

Où s’en iront les vedettes de TSN radio comme Tony Marinaro et… euh… Tony Marinarow? On ne s’inquiète pas trop pour eux avec la pluie de subventions que le gouvernement royal de Stephen Harper a décidé d’investir pour sauver l’anglais à Montréal. Un soupir de soulagement pour les anglophones de Canadien envahis par Francis Bouillon et David Desharnais.

Mais revenons à nos moutons. Sans les droits de diffusion des matchs de Canadien, RDS Radio est condamnée à l’échec. Prenez pour exemple le 98,5 FM, qui se contente d’être sportive à temps partiel et qui doit tout de même s’abaisser à étirer la nostalgie autour des Expos pour remplir son temps d’antenne.

Canadien mur à mur
Pour survivre à Montréal, une radio sportive devra se concentrer entièrement sur Canadien. Et qui de mieux pour mener à bien cet exercice que Canadien lui-même? En court-circuitant les médias traditionnels, Canadien pourrait contrôler le message et faire dire à ses porte-parole ce qu’il veut. Vous direz que c’est déjà ce qui se passe avec RDS, mais RDS est malheureusement contraint de nous présenter d’autres sports comme le baby-foot, le billard, ou pire encore, le soccer.

Radio-Canadien, voilà un projet porteur. Canadien mur à mur, 24 heures sur 24. Une ressource renouvelable et aussi porteuse que les embouteillages sur la 40.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!