L’équipe du journal Métro passe au peigne fin certaines déclarations des candidats aux élections municipales dans la chronique du Métroscope.

***

«Pour la sécurité, ce serait important qu’il y ait des messages bilingues [dans le métro de Montréal].» Valérie Plante, candidate de Projet Montréal à la mairie de Montréal

«La STM, qui a son propre conseil d’administration, devra se pencher [sur la question] pour s’assurer que la sécurité est assurée.» Denis Coderre, candidat d’Équipe Coderre à la mairie de Montréal

Lors du débat des chefs en anglais, Denis Coderre (Équipe Coderre) et Valérie Plante (Projet Montréal) ont manifesté de l’ouverture pour rendre bilingues les messages informant les usagers du métro, notamment sur l’état du service dans le réseau souterrain­.

La Société de transport de Montréal (STM) est soumise à la Charte de la langue française, qui insiste sur l’obligation de communiquer en français, «sauf lorsque la santé ou la sécurité publique exige aussi l’utilisation d’une autre langue».

«C’est pourquoi nos messages sonores d’urgence (comme dans le cas des évacuations) et nos consignes de sécurité écrites (comme dans les voitures de métro) sont dans les deux langues», a indiqué hier la porte-parole de la STM, Amélie Régis.

La Charte précise toutefois que le gouvernement pourrait décider, par règlement, «les cas, les conditions ou les circonstances où l’administration peut utiliser le français et une autre langue dans l’affichage».

Alors, si la personne qui occupera le siège de maire de Montréal au lendemain du 5 novembre prochain veut que les messages diffusés dans le métro soient en anglais et en français, elle devra faire appel à Québec. Elle ne pourra pas se contenter de demander au conseil d’administration de la STM de faire le changement.

Aussi dans Métroscope :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!