Yves Provencher/Métro Anarchopanda, à son arrivée au Palais de justice, cet été.

On entend souvent dire que les réseaux sociaux donnent une tribune inespérée aux citoyens. On en a encore eu la preuve récemment. Voici mon palmarès des luttes citoyennes qui ont percé en partie grâce aux médias sociaux: on y parlera d’arbres coupés illégalement, du coût prohibitif du Jardin botanique et de la possible fermeture du bassin de plongée du Stade Olympique…

1) Plus de 50 arbres du Mile-Ex coupés illégalement. C’est une blogueuse appartenant à un regroupement de citoyens mécontents qui a sonné l’alerte concernant ce terrain vacant du CN dans la Petite-Patrie, revendu à Olymbec, qui en a coupé récemment tous les arbres.

Plusieurs médias ont par la suite repris la nouvelle et fait sortir le maire François Croteau de ses gonds. On verra s’il passera de la parole aux actes et exigera une amende à l’entreprise. Gageons que ces résidents, qui semblent en connaître les ficelles du métier en matière de relations publiques, ne laisseront pas le dossier être enterré.

2) La possible fermeture du bassin de plongée. En fin d’année dernière, la Régie des installations olympiques voulait fermer en catimini le bassin de plongée de 15m, un bassin quasi unique au Canada. Erreur! L’affaire est désormais entre les mains des avocats du club de plongée, qui occupe les installations et qui a déposé une injonction contre la RIO.

Et surtout, les adeptes de plongée ont fait jouer leurs réseaux pour faire connaître leur combat. Ils ont déposé une pétition à l’assemblée nationale, parrainée par un député, et créé cette percutante vidéo en faisant appel au comédien Jean L’Italien, qui a déjà près de 5597 clics sur Youtube. Un dossier à suivre.

3) Le Jardin Botanique trop cher. Les Mosaïcultures. Voilà un évènement financé en partie par la Ville (donc par les citoyens) dans le Jardin botanique, un parc financé par la Ville (donc par les citoyens), et on va y augmenter les tarifs (25$ au lieu de 15$) du 22 juin au 29 septembre, durant les Mosaïcultures.

La pétition en ligne pour dénoncer la privatisation/gentrification du jardin avait déjà reçu plus de 4900 signatures quand le comité exécutif a adopté une résolution sur une nouvelle grille tarifiaire pour les détenteurs de la carte Accès Montréal.

4) Anarchopanda. Dans le même ordre d’idée, Anarchopanda a récolté jusqu’ici plus de 31 000$ en dons grâce au site internet Indiegogo. Il veut aider les autres manifestants qui, comme lui, ont reçu une pluie de contraventions pour avoir contrevenu au controversé règlement P-6. Le sympathique panda est en train de devenir une sorte de Robin des bois!

Résumons. Pour une initiative citoyenne réussie, il vous faut: une cause, un spécialiste des communications (ou des réseaux sociaux) et, idéalement, un avocat prêt à travailler gratuitement si l’affaire s’envenime. Un étudiant en droit pourrait aussi faire l’affaire, sauf si votre cause va aussi loin que celle des citoyens opposés à la vente de l’ancien couvent du 1420, Mont-Royal, dont la victoire l’année dernière sert de modèle.

Aussi dans Montréal sous observation :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!