Quatre ans après le lancement de la barre de son Playbar, le fabricant de haut-parleurs connectés Sonos récidive avec la Sonos Playbase, la seconde barre de son arsenal, conçue pour être installée sous un téléviseur. Aperçu de cet haut-parleur puissant, conçu autant pour écouter la musique que le petit écran, qui sera lancé le 4 avril prochain.

La barre de son Playbase est un véritable haut-parleur Sonos, qui peut être utilisé dans un système multipièce, où il est possible de synchroniser tous les haut-parleurs d’une maison, ou encore d’écouter de la musique variée d’une pièce à l’autre.

Si les haut-parleurs de Sonos sont généralement conçus pour la musique seulement, la barre de son Playbase est quant à elle aussi adaptée aux téléviseurs, qui peuvent être reliés à l’aide d’un câble audio 3,5 mm ou d’un câble audio optique. Et, surtout, le profil sonore de l’appareil a été adapté pour convenir aux deux usages.

Une question de design

L’histoire de la Sonos Playbase a débuté peu de temps après le lancement de la Playbar en 2013. « Nous n’aimions pas la façon dont le haut-parleur était installé chez plusieurs de nos clients », explique Michael Papish, responsable du marketing de produit mondial chez Sonos, en présentant différentes photos prises par les propriétaires de Playbar dans leur salon.

Il y a bien des différences technologiques entre la Playbase et la Playbar, mais ce souci esthétique est la première raison pour laquelle le nouveau haut-parleur a été créé : pour offrir une option véritablement attirante à ceux dont le téléviseur est posé sur un meuble, et non au mur.

Il faut dire que si une seconde barre de son n’était pas forcément le haut-parleur qu’attendaient les amateurs de l’entreprise, le nouvel appareil permet à Sonos de cibler un marché lucratif.

Selon Sonos, 70% des téléviseurs ne sont pas posés au mur, et sont mal desservis par les produits actuels sur le marché. « L’achat d’un nouveau téléviseur est aussi un moment où les consommateurs considèrent l’acquisition d’un nouveau système audio », précise également Brad Duea, directeur général de Sonos pour les Amériques et le Pacifique. Avec l’adoption de plus en plus importante des téléviseurs 4K, le moment était donc tout indiqué pour Sonos d’améliorer son offre.

Un long processus

L’idée d’un haut-parleur pouvant être installé sous un téléviseur s’est imposée rapidement chez les ingénieurs et designers de Sonos (qui ont toutefois pris le temps de considérer quelques autres idées, comme de créer un haut-parleur encastré dans un meuble), mais trouver le design final a demandé de nombreuses itérations.

« Nous avons analysé les 80 télévisions les plus vendues dans le monde, et nous avons tenté de créer un design pouvant convenir au plus d’appareils possible », se rappelle Michael Papish. Le résultat n’est pas parfait – la Playbase n’est pas compatible avec tous les modèles sur le marché, à moins d’en changer le pied – mais devrait néanmoins convenir à la plupart des téléviseurs, surtout ceux de 40 à 59 pouces.

Les ingénieurs audio de Sonos ont aussi eu leurs propres défis à relever avec la Playbase, un appareil équipé de trois haut-parleurs aigus, de six haut-parleurs pour les fréquences moyennes et d’un haut-parleur pour les fréquences graves, qui était absent de la Playbar, et dont l’ajout a été rendu possible par le plus grand format de la nouvelle barre de son. Cet haut-parleur grave a toutefois nécessité la création d’un gros serpentin permettant à suffisamment d’air de sortir de la Playbase.

Intégration avec assistants vocaux à venir

D’ici la fin de l’année, la Sonos Playbase pourra, comme tous les autres appareils de l’entreprise, être contrôlée avec l’assistant vocal Alexa d’Amazon. Ceux qui possèdent un système Sonos et une station comme l’Amazon Echo pourront ainsi dire des commandes à haute voix comme « Fait jouer le dernier album de Jean Leloup dans la cuisine » pour entendre Paradis City tout en faisant la popote.

Cette intégration avec Alexa n’est toutefois qu’une première étape pour Sonos, qui prévoit à moyen terme que ses haut-parleurs seront compatibles avec une foule d’assistants vocaux, comme Google Home ou Siri d’Apple, de la même façon qu’ils sont compatibles avec plusieurs services musicaux par abonnement, comme Apple Music, Spotifiy ou Tidal. « Nous sommes en train de construire une plateforme complète pour Sonos », confirme Antoine Leblond, vice-président responsable du logiciel de Sonos.

À plus long terme, Sonos prévoit aussi permettre à ses haut-parleurs de contrôler eux-mêmes les assistants vocaux, mais il ne sera malheureusement pas possible de le faire avec la barre de son Playbase, qui ne dispose pas du microphone nécessaire pour permettre cette écoute. Voilà une occasion ratée.

Premières impressions

J’ai eu l’occasion d’écouter brièvement la Playbase lors d’un événement de presse organisé le mois dernier.

En mode téléviseur, la Playbase offre une division spatiale quand même correcte de gauche à droite, avec une voix claire, même pendant les scènes bruyantes. Couplé à deux haut-parleurs Play:1, l’effet ambiophonique est évidemment mieux réussi, mais la plupart des consommateurs n’auront pas besoin de cet ajout.

L’achat d’un caisson de graves, lui, pourrait toutefois être à considérer. Lorsqu’on y ajoute le Sonos Sub, la Playbase ajuste en effet sa gestion énergétique pour augmenter la puissance de ses haut-parleurs aigus et moyens. Le résultat est saisissant, surtout lorsqu’on écoute de la musique. Les basses sont plus présentes, oui, mais tout le reste du spectre également. Le genre d’ajout dont on ne croyait pas avoir de besoin, mais dont seulement quelques secondes d’écoute nous font changer d’idée.

Il faudra évidemment une écoute plus prolongée pour s’en faire une véritable idée, mais la qualité semblait au rendez-vous pour la Playbase. Notons que certains regretteront toutefois l’absence d’une entrée HDMI derrière la barre de son, un port qui aurait certainement eu ses avantages dans certains salons.

Côté design, l’appareil se démarque certainement des autres haut-parleurs sur le marché. Sa conception est solide, et on aime les 43 000 petits trous qui recouvrent sa surface. Il y a toutefois bien des chances que vos invités ne le remarqueront même pas: le haut-parleur de 58 mm de haut, offert en blanc ou en noir, a après tout été conçu pour se fondre dans la plupart des décors.

La barre de son Playbase sera lancée le 4 avril prochain pour 899$, le même prix que la Playbar.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!