Collaboration spéciale Helmer-Giguère, œuvres en tandem

Forts du succès obtenu par une création haute couture en verre élaborée en duo pour le défilé Verre Couture en 2010, le designer Helmer Joseph et l’artiste verrier Jean-Marie Giguère récidivent. Leur «délire créatif» sera exposé durant tout le mois de mai à la librairie Le port de tête.

«Il faut que les designers acceptent de collaborer davantage avec les artisans», insiste Helmer, qui pourrait bientôt être aussi appelé à travailler avec une céramiste parisienne. C’est valorisant pour tout le monde, parce qu’en fait, nos travaux sont complémentaires.»

Tout a commencé en 2010 à l’occasion du défilé Verre Couture, présenté dans le cadre de la thématique Montréal, ville de verre. Jumelés un peu au hasard, tout comme l’ont été six autres duos de créateurs, Helmer et Giguère, aussi enseignant à Espace Verre, ont vite su se comprendre. «La première fois que nous nous sommes rencontrés, lui ne connaissait rien de la mode et moi, rien du verre», se souvient le designer.

Le fruit de leurs élucubra­tions, «Une robe de verre pour Sarah», a néanmoins été élu parmi les 100 meilleures créations en verre de 2010 par les revues Neues Glas et New Glass Review, puis a été exposé au Musée McCord, avant d’être acheté par le Musée de la civilisation de Québec.

Deux ans plus tard, leur collaboration se poursuit. En plus des quatre œuvres de verre et de métal qui seront exposées au Port de tête, ils en ont créé une demi-douzaine d’autres dont certaines ont été présentées à la Semaine de mode de Montréal, au Sénégal, au Niger et à Ottawa. Il s’agit bien évidemment de pièces à mille lieues du prêt-à-porter, «des robes dangereuses, acquiesce Helmer. J’avais aussi fait un collier de verre pour accompagner une des robes, mais en faisant des tests, nous nous sommes rendu compte que si la mannequin trébuchait, elle risquait de s’égorger!»

Dangereuses, peut-être, mais pas moins impressionnantes, tant pour les yeux que pour les oreilles. «Ce sont des œuvres d’art à part entière, souligne-t-il. Les gens sont souvent surpris du bruit qu’elles font quand les mannequins marchent.»

L’exposition n’est même pas encore commencée que Helmer et Giguère travaillent déjà à de nouveaux projets. D’abord, ils relèveront le défi du Show de chaises du SIDIM, le salon contemporain des plus récentes innovations des communautés du design, de l’architecture et de la construction, qui aura lieu à la fin de mai. Helmer Joseph prévoit utiliser de fines lamelles de verre taillées par son comparse, mais il est encore trop tôt pour en savoir plus.

Helmer-Giguère, œuvres en tandem
Librairie Le port de tête
262, avenue du Mont-Royal Est
Du 1er au 30 mai

Aussi dans Plus :

blog comments powered by Disqus