Mathias Marchal Lors du lancement de l'ouvrage, Jacques Duval s'est excusé d'avoir fait la promotion de véhicules à essence polluants pendant plus de 50 ans.

Après avoir fait la promotion de véhicules à essence pendant plus de 50 ans à travers la publication du Guide de l’auto, Jacques Duval a lancé lundi avec Daniel Breton et Sylvain Juteau le premier Guide de l’auto électrique, hybride ou écoénergétique. Entrevue avec un maniaque d’auto qui ne rêve plus que de bolides électriques.

Comment évolue la technologie?
D’une année à l’autre, on voit que les constructeurs attachent de plus en plus d’importance aux véhicules électriques. Par exemple, le nouveau modèle de Nissan Leaf a une autonomie de 50 km supérieure au précédent modèle [de 150 km à 200 km], ce qui va tuer l’angoisse des gens. En parallèle, les bornes de recharge se multiplient et les prix d’achat diminuent pour devenir vraiment concurrentiels si l’on considère que les coûts de recharge sont nettement moins élevés que le fait de faire le plein.

Avec 10 000 autos électriques au Québec, on est loin de la cible gouvernementale de 100 000 véhicules en 2020 non?
À mon avis, on va s’y rendre. Tout d’abord, l’usine de fabrication de batteries que l’entreprise Tesla est en train de construire va rendre le coût d’achat plus accessible. Un livre tel que le nôtre fera aussi sa part pour briser certains mythes et les gens vont se rendre compte que l’on peut aller en Floride avec un véhicule électrique sans que les batteries prennent feu!

Quel serait le meilleur modèle pour le système montréalais d’autos en libre service?
La Bolt de Chevrolet qui sortira sur le marché au début de 2017. On l’a élu véhicule de l’année dans notre guide. Avec son autonomie de 320 km et son prix raisonnable (possiblement autour de 35 000$ – 8000$ de subvention gouvernementale), la Bolt répond aux besoins exprimés par les automobilistes. Après la Volt, c’est une autre belle réussite pour General Motors (qui possède Chevrolet) qui est en train de devenir le leader dans les véhicules électriques alors que Toyota semble vouloir se tourner vers les véhicules à hydrogène, ce qui est une erreur, selon moi.

***

Bientôt à Montréal?

La Chevrolet Bolt intéresse particulièrement l’entreprise d’autopartge Communauto qui gère le service Auto-mobile. Son porte-parole Marco Viviani attend néanmoins de voir si l’autonomie affichée est bien au rendez-vous et aussi quel sera le prix de vente. Quant au fabricant, il pourrait lui-même décider de lancer le véhicule via Maven, une entreprise d’autopartage qu’il a acquise récemment. «On a un plan de match pour Maven au Canada, mais on n’est pas prêt à faire d’annonce pour le moment», déclare Chris Ray, directeur régional chez GM Canada.

Livre-Auto-électrique

L’auto électrique, hybrique et éconergétique
Les Éditions de l’Homme

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!