Le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) commence à offrir gratuitement une plateforme «d’infirmière virtuelle» aux patients ayant subi des traitements ou des chirurgies en oncologie.

TAVIE est une plateforme web destinée aux patients souffrant de maladies chroniques, conçue et testée par la Chaire de recherche sur les nouvelles pratiques en soins infirmiers de l’Université de Montréal. VIH-TAVIE, LYMPHÉDUC-TAVIE, TRANSPLANT-TAVIE et TAVIE@COEUR, les applications qui en découlent, simulent l’interaction entre un patient et une infirmière.

«C’est du coaching virtuel par le biais de vidéos préenregistrées d’une «vraie» infirmière, a expliqué José Côté, infirmière et titulaire de la chaire de recherche. Ça humanise l’expérience avec l’ordinateur.»

L’infirmière de la vidéo pose des questions comme: «Avez-vous des effets secondaires?» Selon les réponses du patient, d’autres vidéos sont déclenchées, prodiguant conseils, explications, indications et félicitations.

«C’est un outil pour aider les patients à prendre en charge leur maladie en leur donnant de l’information personnalisée entre les visites à la clinique, a souligné Geneviève Rouleau, l’infirmière virtuelle des vidéos. Ce n’est pas pour remplacer les rencontres en personne, c’est un complément.»

LYMPHÉDUC-TAVIE est la première de ces applications qui doit être implantée à grande échelle au CHUM. Elle s’adresse aux patients en oncologie, qui sont à risque de développer le lymphoedème, une maladie chronique, après une chirurgie ou un traitement contre le cancer.

«On veut le proposer à tous les patients du CHUM en accès libre et gratuit. D’autres hôpitaux seraient aussi intéressés à ce qu’on connecte leurs patients», a indiqué Sylvie Dubois, directrice des soins infirmiers. Mme Dubois est à l’étape de rencontrer les équipes soignantes afin que ces dernières transmettent l’information aux patients.

L’implantation de VIH-TAVIE, qui vise à accompagner les personnes atteintes du VIH/sida dans la prise de médicaments antirétroviraux, est quant à elle prévue pour l’ouverture du nouvel hôpital du CHUM, à l’automne 2016.

Des applications pour téléphone mobile sont en cours de conception pour plusieurs des programmes TAVIE.

Selon la pyramide de Kaiser Permanente, de 70 à 80% des patients sont capables de prendre en charge le traitement de leur maladie chronique, s’ils reçoivent de l’éducation en ce sens.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!