Déterminée à privilégier les modes de transport sans pétrole sur les mers comme sur les routes, la petite maison de négoce Portfranc travaille de concert avec le gouvernement du Québec pour (re)mettre à flot une route maritime verte entre l’Europe et l’Amérique du Nord, a appris Métro.

La goélette Avontuur devrait quitter La Rochelle, en France, le 31 juillet. Chargée entre autres de charentaises Rondinaud, de marinières de la marque bretonne Fileuse d’Arvor, de bérets griffés Maison Laulhère et de champagne, elle devrait mettre environ deux mois à rejoindre Québec où, à leur tour, des artisans d’ici pourront envoyer outre-
Atlantique leurs créations.

«Nous cherchons actuellement des partenaires qui aimeraient envoyer leurs marchandises dans un voilier, une traversée presque 100 % carboneutre», précise en entrevue Fabien Loszach, cofondateur de Portfranc, soulignant qu’il s’agit là d’une occasion en or de profiter «d’une belle visibilité».

C’est après avoir conclu une première expérience couronnée de succès avec Simons l’année dernière que 
M. Loszach et Clément Sabourin, son partenaire d’affaires, ont souhaité élargir l’expérience et proposer une liaison permanente entre l’Europe et le Canada. D’ailleurs, le détaillant québécois est encore partie prenante dans le projet, a confirmé à Métro la responsable des relations publiques, Brittany McBain. Les quelque 
1 500 charentaises transportées sont ainsi justement destinées à garnir les tablettes des magasins de la chaîne.

La date de livraison dépendant des aléas de la navigation, il est impossible de savoir quand exactement la cargaison arrivera à bon port, mais selon l’horaire d’Avontuur, diffusé en ligne, le voyage devrait durer sept ou huit semaines. «La nature est maître à bord», est-il d’ailleurs indiqué.

Fabien Loszach avoue rêver de faire, à faire, la promotion de routes vertes «partout dans le monde». Il faut savoir que la nouvelle division de son entreprise, Portfranc logistique, cherche aussi activement des solutions terrestres auprès, notamment, de constructeurs de véhicules électriques.
Il a été impossible d’obtenir plus de détails auprès du gouvernement du Québec, qui n’a pas répondu aux appels de Métro.

La goélette Avontuur 
en chiffres:

  • Volume. 135 m3
  • Capacité. 70 tonnes
  • Voiles. 612 m2
  • Énergie solaire. 
 2,1 kWp grâce à 
 20 panneaux SunWare
  • Info : timbercoast.com

Aussi dans Tendances :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!