La Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée a été créée en 2009. Une campagne de soutien est toujours en place sur l'internet pour l'appuyer.

Des mannequins de tout âge et de toute taille défileront sur le podium du Festival Mode et design de Montréal en août prochain, mais seulement pour un défilé particulier. C’est dans le but d’encourager la Charte québécoise pour une image corporelle saine et variée que ces mannequins de différentes silhouettes défileront au cours du Festival Mode et design. L’objectif de cette charte est de promouvoir la diversité corporelle.

«Il y a une iconographie installée internationalement depuis des années, a expliqué Chantal Durivage, coprésidente de Sensation mode, organisateur de l’événement. Par contre, il faut faire des gestes concrets. C’est pour cela que dans le cadre de notre Festival, il est important d’avoir un défilé pour dire aux gens «Êtes-vous prêts? Nous, nous le sommes!»

Les autres défilés du Festival emploieront des mannequins comme on a l’habitude d’en voir. Mais si on veut faire passer un message, ne devrait-on pas les mêler aux modèles de tous les types? Selon Marie-Josée Trempe, fondatrice de l’agence de mannequins Specs, «l’idée n’est pas d’avoir des madames Tout- le-monde dans les défilés. Mon critère premier, c’est de trouver de belles et grandes filles filiformes.» Cependant, elle compte également parmi ses mannequins des modèles de taille plus.

Même si le monde de la mode n’est en révolution, le Québec fait tout de même partie des endroits les moins exigeants envers les mannequins. Mme Durivage souligne notamment le fait que les vêtements proposés aux modèles sont plus grands dans la Belle Province qu’en France.  

Aussi dans Tendances :

blog comments powered by Disqus