Cette question -Quel est le coût par passager par km pour les différents modes de transport en commun: bus, bixi, métro, train, tramway et téléphérique?- a été posée sur le site CurioCité où les citoyens de Montréal peuvent s’adresser directement aux journalistes de Métro et poser leurs questions.

***

Dans la région métropolitaine, les tarifs ne sont pas imposés selon le nombre de kilomètres que parcoure un usager. Celui-ci peut très bien prendre le métro, le bus ou le train de banlieue et se déplacer sur une distance de un ou de dix kilomètres pour le même prix.

Il y a toutefois des zones tarifaires pour les trains de banlieue, dont les opérations sont présentement gérées par l’Agence métropolitaine de transport (AMT). Cela fait en sorte que plus un usager embarque dans un train loin du centre-ville, plus le tarif sera élevé.

Capture d’écran 2016-06-03 à 10.23.11

Les zones tarifaires s’appliquent aussi au réseau du métro. Les usagers lavallois et longueuillois doivent ainsi se procurer un titre mensuel TRAM3 (132$) pour se déplacer quotidiennement dans le réseau souterrain, plutôt que le titre mensuel de la Société de transport de Montréal (82$). Les tarifs unitaires dans les stations de la Rive-Sud et de la Rive-Nord sont les mêmes qu’à Montréal.

Avec l’abolition de l’AMT et la création de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), la tarification des services de transport en commun dans la région métropolitaine sera réformée. «[L’ARTM] aura la pleine autonomie pour établir le cadre tarifaire ainsi que pour décloisonner et mieux intégrer ses services», a dit le ministre des Transports, Jacques Daoust, lors des derniers débats à l’Assemblée nationale avant l’adoption du projet de loi 76. Reste à voir si les tarifs seront déterminés selon la distance parcourue.

Pour ce qui des vélos en libre-service BIXI, le tarif unitaire est fixé selon la durée de l’emprunt, soit 2,95$ pour moins de 30 minutes. Alors, la distance parcourue dépend de la forme physique de la personne qui loue le vélo. Sinon, différents forfaits sont offerts, selon l’accès limité ou illimité que souhaite avoir le cycliste au réseau de vélo en libre-service.

Pour ce qui du tramway et du téléphérique, ces modes de transport en commun ne sont pas offerts dans la région métropolitaine de Montréal. Du moins pour l’instant…

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!