MONTRÉAL – Le détaillant de vêtements Reitmans a affiché mercredi une forte baisse de ses profits et de ses ventes pour son plus récent trimestre, les consommateurs ayant réduit leurs dépenses tandis que la société voyait ses marges se resserrer.

La société montréalaise a fait état d’un bénéfice net de 4,7 millions $, soit 7 cents par action, pour son trimestre terminé le 28 janvier. En comparaison, elle avait engrangé un profit de 13,8 millions $, ou 21 cents par action, à la même période un an plus tôt.

Les ventes du quatrième trimestre se sont établies juste en deçà de 260 millions $, comparativement à 268,7 millions $ un an plus tôt. Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont retraité de 1,7 pour cent.

La marge brute de Reitmans pour le trimestre s’est chiffrée à 64,4 pour cent, ce qui représente une baisse par rapport à celle de 66,9 pour cent il y a un an. Les effets de la vigueur du dollar canadien ont été contrebalancés par une hausse de l’activité promotionnelle.

Pour l’ensemble de l’exercice financier, le bénéfice net a dégringolé de près de 47 pour cent à 47,5 millions $, soit 72 cents par action, par rapport à celui de près de 89 millions $, ou 1,32 $ par action, de l’exercice précédent.

Le chiffre d’affaires annuel a diminué de 3,7 pour cent pour atteindre 1,02 milliard $. Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont chuté de 4,3 pour cent sur une base annuelle.

Au 28 janvier, la société comptait 942 magasins en activités, dont 392 sous la bannière Reitmans, 150 sous celle de Smart Set, 116 enseignes Addition Elle, 76 Thyme Maternité et 20 Cassis. Un an plus tôt, elle exploitait 968 magasins.

L’action de Reitmans (TSX:RET) a chuté mercredi de 20 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 15,89 $.

Aussi dans Économie:

blog comments powered by Disqus