OTTAWA – Le chef néo-démocrate nouvellement couronné prévient Stephen Harper qu’il trouvera ses troupes «sur son chemin» si le budget conservateur déposé jeudi ne s’attaque pas à la pénurie d’emplois.

Thomas Mulcair a livré un discours à son caucus mercredi sur la colline parlementaire et a signalé que le premier ministre avait le «choix de donner un répit à la classe moyenne».

La Presse Canadienne a appris que les coupes dans les budgets discrétionnaires que s’apprêtaient à imposer les conservateurs seraient de l’ordre de 7 milliards $. Pour le leader du Nouveau Parti démocratique (NPD), il est clair que le modèle choisi pour le budget du gouvernement est de sabrer dans les services publics.

«Il (le gouvernement) peut protéger les services essentiels sur lesquels les Canadiens comptent. J’espère que c’est ça qu’il fera, mais il ne faut pas rêver en couleurs, surtout pas avec lui», a-t-il déploré.

M. Mulcair s’inquiète notamment des coupes dans les transferts en santé aux provinces qui pourraient être confirmées dans le budget

«Il faut se tenir debout, se dresser (…) contre ce projet de Stephen Harper et protéger le reflet de nous-mêmes, qui est notre système de santé», a lancé le chef néo-démocrate.

Comme s’en est la tradition à la veille de chaque budget fédéral, le ministre Jim Flaherty s’est procuré de nouvelles chaussures. Interrogé à savoir pourquoi il ne réparait pas simplement ses vieilles chaussures comme il l’avait fait l’an dernier, il a répondu que c’était «parce que les choses s’améliorent».

Aussi dans Économie:

blog comments powered by Disqus