Josie Desmarais/Métro Les entrepreneurs se sont partagés des contrats de remorquage pour des opérations de déneigement entre 2014 et 2015.

La Ville de Montréal écartera de tout appel d’offres pendant cinq ans les trois entrepreneurs collusionnaires ciblés dans le dernier rapport du Bureau de l’inspecteur général de Montréal (BIG).

L’inspecteur général avait recommandé d’écarter ces trois entrepreneurs ayant utilisé des manœuvres de collusion pour se partager des contrats de remorquage dans les arrondissements de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et de Ville-Marie en 2014 et 2015.

Les Remorquage Taz, Remorquage Mobile, Auto Cam 2000 et leurs gestionnaires Jean-Marc Lelièvre, Réal Tourigny, Steve Lenfesty et toute autre personne liée à ces entreprises seront écartés pendant cinq ans de tout appel d’offres, de tout sous-contrat et de la possibilité de conclure un contrat de gré à gré avec la Ville de Montréal. Le comité exécutif a approuvé cette décision lors de leur réunion de mercredi matin.

La Commission de l’inspecteur général avait recommandé d’aller de l’avant avec cette recommandation du BIG. Selon l’enquête du BIG, les entrepreneurs «se sont répartis des contrats dans un arrondissement donné et se sont engagés à ne pas déposer de soumission dans des secteurs qu’ils considéraient être dévolus aux autres». Ils s’échangeaient des informations relatives aux intentions de chacun par rapport aux soumissions, au prix qu’ils comptaient proposer et au nombre de remorqueuses qu’ils devaient mettre à la disposition de chacun des arrondissements concernés.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus