Archives Métro

Une soixantaine de mémoires ont été déposés pour la consultation publique sur l’état de l’agriculture urbaine à Montréal.

Planter des arbres fruitiers dans les rues. Protéger les derniers espaces agricoles et en instaurer d’autres sur les terrains sous-utilisés. Telles sont quelques-unes des idées présentées lors de la consultation publique qui a débuté lundi.

Selon le Centre d’Écologie urbaine, ce genre d’initiatives passe notamment par une révision des règlements municipaux. L’organisme demande aussi que cesse la vente de certains jardins communautaires au profit de constructeurs de condos.

L’organisme Vivre en ville appuie lui aussi des modifications réglementaires afin de développer, sous certaines conditions, l’apiculture urbaine ou l’élevage d’animaux de basse-cour dans les zones résidentielles.

L’audition des mémoires se poursuit jusqu’à mercredi. L’organisation de cette consultation publique a pour origine une pétition de 29 068 signatures, un nombre suffisant pour qu’un tel événement puisse se tenir, selon les nouvelles dispositions de la Charte de la ville.

Les idées présentées lors de cette consultation serviront de base à la Ville pour «compléter son portrait des activités agricoles montréalaises et dégager des enjeux pour l’avenir».

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!