Josie Desmarais Salle du conseil municipal de Montréal

Le 5 novembre 2017, les Montréalais devront élire un maire, 18 maires d’arrondissement, 46 conseillers de ville et 38 conseillers d’arrondissement. Avant ces élections municipales, Métro fait le tour des enjeux, arrondissement par arrondissement, de ce scrutin. Quels sont les candidats? Qui briguera la mairie de Montréal remportée en 2013 par l’ex-député libéral, Denis Coderre? Découvrez toute l’actualité de ce scrutin.

MAIRIE DE MONTRÉAL

Vainqueur avec 32% des voix en 2013, Denis Coderre (Équipe Coderre) tentera de remporter un nouveau mandat d’une durée de quatre ans. En face de lui, le maire de Montréal retrouvera la chef de Projet Montréal, l’opposition officielle à l’hôtel de ville, Valérie Plante. Alors qu’une course à deux s’est longuement dessinée, Coalition Montréal, qui avait envisagé de ne présenter aucun candidat, misera finalement sur l‘ancien président du comité exécutif et ex-bras droit du maire Pierre Bourque, Jean Fortier. Du côté de Vrai changement pour Montréal, le parti – arrivé en deuxième position en 2013 avec Mélanie Joly (26%) – préfère se concentrer sur l’élection d’élus locaux. Un autre candidat, lié à aucun parti, s’est également signalé. Gilbert Thibodeau, qui avait tenté sa chance à la mairie du Plateau–Mont-Royal avec Équipe Coderre en 2013, veut lui-aussi devenir le prochain maire de Montréal. Après avoir un temps envisagé sa candidature, le conseiller indépendant de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Jeremy Searle, a finalement renoncé.

Les candidats à la mairie: Denis Coderre (Équipe Coderre), Valérie Plante (Projet Montréal), Jean Fortier (Coalition Montréal), Gilbert Thibodeau (indépendant)

LES ARRONDISSEMENTS

Découvrez les candidats dans les 19 arrondissements de Montréal


Cliquez sur chaque arrondissement pour découvrir les candidats à la mairie. Ces informations, récoltées par l’ensemble des journalistes de TC Media, sont constamment mises à jour selon les annonces des différents partis politiques. Vous pouvez également retrouver ici toute l’actualité des élections municipales à Montréal.

AHUNTSIC–CARTIERVILLE
Après avoir longtemps réfléchit à son avenir municipal, Pierre Gagnier, doyen du conseil municipal à 81 ans et maire depuis 2009, va finalement quitter la scène politique. Pour tenter de le remplacer à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville, le parti de Denis Coderre a misé sur le vice-président du comité exécutif et conseiller de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian. Ce dernier avait été élu dans ce district en 2009, avec Union Montréal. Du côté de Projet Montréal, la conseillère Émilie Thuillier, seule élue de l’opposition dans l’arrondissement, tentera sa chance à la mairie. En 2013, Pierre Gagnier (30%) avait remporté avec difficulté la mairie, face à Pierre Bastien, candidat de Projet Montréal (27%).

Les candidats à la mairie: Émilie Thuillier (Projet Montréal), Harout Chitilian (Équipe Coderre)

ANJOU
Maire d’Anjou depuis 2001, Luis Miranda va solliciter le 5 novembre un huitième mandat. Souvent critique face à l’administration Coderre lors des séances du conseil municipal, Luis Miranda sera opposé à la présidente de la Commission scolaire English-Montréal, Angela Mancini, candidate du parti du maire de Montréal. Cette dernière avait déjà tenté sa chance en 2013, pour un poste de conseillère d’arrondissement. Cette même année, Luis Miranda avait largement dominé le scrutin, avec 56% des votes, contre 24% pour le candidat d’Équipe Coderre.

Les candidats à la mairie: Luis Miranda (Équipe Anjou), Angela Mancini (Équipe Coderre)

CÔTE-DES-NEIGES–NOTRE-DAME-DE-GRÂCE
En 2013, quatre candidats ont obtenu de 22% à 29% des votes. Élu maire pour la première fois sous la bannière de Coalition Montréal, Russell Copeman a décidé de rejoindre le clan de Denis Coderre à la fin de l’année 2016. À l’automne, l’ancien député libéral affrontera notamment lL’ex-journaliste et militante Sue Montgomery, représentante de l’opposition officielle. Si le chef de Coalition Montréal, Marvin Rotrand, préfère quant à lui se consacrer à sa réélection en tant que conseiller municipal, un poste qu’il occupe depuis 1982, le parti fondé par Marcel Côté misera sur Zaki Ghavitian, ancien président de l’Ordre des ingénieurs du Québec pour décrocher la mairie de l’arrondissement.

Les candidats à la mairie: Russell Copeman (Équipe Coderre), Sue Montgomery (Projet Montréal), Zaki Ghavitian (Coalition Montréal)

LACHINE
Après plusieurs semaines de tergiversations, Claude Dauphin a rendu sa décision et sollicitera, le 5 novembre, un cinquième mandat de maire de Lachine. Maire de Lachine depuis 2005, l’ex-député libéral a cependant perdu, petit à petit, ses soutiens. Fin janvier, la conseillère Maja Vodanovic a décidé de rejoindre Projet Montréal, quelques semaines après avoir claqué la porte de l’Équipe Dauphin Lachine en raison d’une enquête pour fraude visant le maire de l’arrondissement. Elle tentera elle-aussi sa chance à la mairie de Lachine. Alors que deux autres conseillers (Kimberley Simonyk et Jean-François Cloutier) ont quant à eux décidé de rejoindre Équipe Coderre, le parti du maire de Montréal a décidé de présenter la citoyenne Catherine Ménard, directrice du Relais populaire de Lachine, à la mairie de l’arrondissement. Du côté de Vrai changement pour Montréal, le parti de Justine McIntyre a fait le choix de miser sur le directeur général de la Chambre de commerce et de l’industrie du Sud-Ouest de Montréal, Bernard Blanchet.

Les candidats à la mairie: Maja Vodanovic (Projet Montréal), Catherine Ménard (Équipe Coderre), Bernard Blanchet (VCPM), Claude Dauphin (Équipe Dauphin Lachine)

LASALLE
Mairesse de LaSalle depuis 2003, après huit années passées comme conseillère, Manon Barbe semble solidement installée à son poste. Elle a d’ailleurs mis sur pied son parti, Équipe Barbe Team – Pro action LaSalle, en 2013 pour solliciter un nouveau mandat après avoir été membre d’Union Montréal. Denis Coderre garderait un œil attentif à cet arrondissement et a déjà reconnu avoir parlé avec le député de Marguerite-Bourgeoys, Robert Poëti. Celui-ci pourrait-il être le principal concurrent de Manon Barbe? Pour l’instant, l’intéressé a fermé la porte. En 2013, Manon Barbe (36%) avait battu Jean-François Labbé (Équipe Coderre – 22%) et Francisco Moreno (Vrai changement pour Montréal – 16%).

Les candidats à la mairie: Manon Barbe (Équipe Barbe)

ILE-BIZARD–SAINTE-GENEVIEVE
Seul maire en poste issu de Vrai changement pour Montréal (VCPM), Normand Marinacci a décidé de changer de formation politique en vue des nouvelles élections municipales. L’intéressé briguera une nouvelle fois le poste de maire, mais sous les couleurs de Projet Montréal. De son côté, VCPM a pris la décision de présenter le conseiller d’arrondissement, Stéphane Côté. Le dernier mandat de Normand Marinacci n’a pas été de tout repos. Le conseiller Éric Dugas, qui milite désormais au sein de l’Équipe Coderre et qui sera candidat lui-aussi à la mairie de l’arrondissement, l’avait notamment accusé de conflit d’intérêt. Une ancienne directrice de l’arrondissement l’avait aussi critiqué publiquement. En 2013, Normand Marinacci, souvent critique avec l’administration Coderre qu’il accuse de vouloir «centraliser les pouvoirs», avait obtenu 42% des votes.

Les candidats à la mairie: Eric Dugas (Équipe Coderre), Stéphane Côté (VCPM), Normand Marinacci (Projet Montréal)

MERCIER–HOCHELAGA-MAISONNEUVE
Maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve depuis 2009, Réal Ménard a quitté Coalition Montréal en mars 2017 pour rejoindre le parti de Denis Coderre. Pour conforter son choix, le maire de MHM avait réalisé un sondage, payé de sa poche, pour faire part de ses intentions auprès des électeurs, qui ont, en majorité, signifier leur intérêt de continuer de voter en sa faveur. Face à lui, Réal Ménard retrouvera Pierre Lessard-Blais, ancien directeur de la Société de développement commercial (SDC) Hochelaga-Maisonneuve. Candidat avec Projet Montréal en 2013 (battu 31% contre 36%), Pierre Lessard-Blais va retenter sa chance car, selon lui, MHM «a besoin d’un maire avec une vision».

Les candidats à la mairie: Réal Ménard (Équipe Coderre), Pierre Lessard-Blais (Projet Montréal)

MONTRÉAL-NORD
Élu en 2009 et 2013, Gilles Deguire (Équipe Coderre) a été contraint de démissionner en janvier 2016 puisqu’il était visé par une enquête criminelle. Lors de l’élection partielle organisée en avril 2016, Christine Black, ex-directrice du Centre de jeunes l’Escale, a largement remporté ce scrutin sous les couleurs d’Équipe Coderre, devant Kerlande Mibel (Projet Montréal). La jeune mairesse, âgée de 35 ans, se présentera une nouvelle fois en novembre et affrontera l’ex-joueur des Alouettes, Balarama Holness, qui vient de rejoindre l’opposition officielle, et qui sera le candidat de Projet Montréal.

Les candidats à la mairie: Christine Black (Équipe Coderre), Balarama Holness (Projet Montréal)

OUTREMONT
Après 18 années passées sur la scène municipale, Marie Cinq-Mars a pris la décision de quitter la vie politique. Mairesse d’Outremont depuis 2007, elle laisse la porte ouverte à Projet Montréal et Équipe Coderre, qui vont se battre pour ravir cet arrondissement. Conseillère sortante, Marie Potvin représentera le parti du maire de Montréal, auquel elle s’était rallié en 2015. Projet Montréal misera pour sa part sur Philippe Tomlinson. Battu à deux reprises ces dernières années pour décrocher un poste de conseiller, le candidat de l’opposition officielle va vivre sa troisième campagne électorale.

Les candidats à la mairie: Marie Potvin (Équipe Coderre), Philippe Tomlinson (Projet Montréal)

PIERREFONDS–ROXBORO
Ancien élu d’Union Montréal avant de rejoindre Denis Coderre en 2013, Dimitrios (Jim) Beis avait remporté l’élection à la mairie de Pierrefonds-Roxboro en 2013 avec 33% des votes, soit 3 points de plus que le candidat de Vrai changement pour Montréal, Karim Metwalli. Membre du comité exécutif, il a pris la décision de se représenter. Chef de Vrai changement pour Montréal (VCPM) et conseillère municipale, Justine McIntyre sera l’une de ses adversaires, alors qu’elle privilégie la mairie de son arrondissement à celle de Montréal. Elle critique notamment «la mauvaise gestion» du maire sortant dans le dossier des inondations printanières qui ont touché l’arrondissement.

Les candidats à la mairie: Justine McIntyre (VCPM), Dimitrios Jim Beis (Équipe Coderre)

PLATEAU–MONT-ROYAL
Depuis 2009, le Plateau–Mont-Royal est le fief de Projet Montréal avec le maire d’arrondissement, Luc Ferrandez. En 2013, avec la volonté notamment d’apaiser la circulation dans les rues résidentielles, Luc Ferrandez avait remporté le scrutin avec plus de 51% des votes, devant l’actrice Danièle Lorain (31%). Depuis, de nombreux commerçants ont cependant grincé des dents, reprochant notamment le manque de stationnement disponible. Denis Coderre, qui a réalisé plusieurs annonces dans ce secteur, a tenté de convaincre le directeur d’Équiterre, Steven Guilbeault, mais celui-ci a décliné la proposition. Le maire de Montréal a finalement misé sur un jeune entrepreneur et patron de différents bars, Zach Macklovitch. Candidat en 2013 à la mairie de Montréal, l’éditeur Michel Brûlé, qui réside dans cet arrondissement depuis près de 30 ans, va lui aussi tenter sa chance.

Les candidats à la mairie: Luc Ferrandez (Projet Montréal), Michel Brûlé (Plateau sans frontières), Zach Macklovitch (Équipe Coderre)

RIVIÈRE-DES-PRAIRIES–POINTE-AUX-TREMBLES
Élue en juin 2010 sous la bannière de Vision Montréal, la mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles Chantal Rouleau a rejoint Denis Coderre pour les élections municipales organisées en novembre 2013 Elle avait alors remporté largement la faveur des citoyens de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles en obtenant plus de 65% des voix. Après avoir notamment pris position contre la corruption dans son arrondissement, Chantal Rouleau, responsable de l’eau au sein du comité exécutif, s’apprête à se présenter pour un troisième mandat. Aucun opposant ne s’est signifié jusqu’à présent.

Les candidats à la mairie: Chantal Rouleau (Équipe Coderre)

ROSEMONT–LA PETITE-PATRIE
Dirigé par Projet Montréal, Rosemont–La Petite-Patrie devrait être l’objet d’une campagne électorale intense. Durant l’été 2015, le conseiller Marc-André Gadoury, élu sous les couleurs du parti de l’opposition officielle, a décidé de rejoindre l’Équipe Coderre. Très impliqué notamment dans le dossier des vélos auprès de l’administration Coderre, Marc-André Gadoury va défier son ancien collègue et maire sortant, François W. Croteau, en poste depuis 2009. Ce dernier a d’abord été élu avec Vision Montréal, puis il a rejoint les rangs de Projet Montréal en 2011.

Les candidats à la mairie: Marc-André Gadoury (Équipe Coderre), François W. Croteau (Projet Montréal)

SAINT-LAURENT
Conseiller municipal depuis 1990 et maire de l’arrondissement de Saint-Laurent depuis 2012, Alan DeSousa avait tenté sa chance en avril dernier pour devenir député libéral lors d’une élection partielle. En vain. Après cet échec, l’élu de l’Équipe Coderre, appuyé par des conseillers issus du même parti, a décidé de briguer une nouvelle fois la mairie. Le maire sortant devra se mesurer à l’entrepreneure Nora Chenier-Jones, investit par Projet Montréal. En 2013, Alan DeSousa a été élu avec 53% des votes en 2013, contre 28% pour François Ghali, représentant de Vrai changement pour Montréal, arrivé en deuxième position.

Les candidats à la mairie: Alan DeSousa (Équipe Coderre), Nora Chenier-Jones (Projet Montréal)

SAINT-LÉONARD
Le règne de Michel Bissonnet, doyen du conseil municipal du haut de ses 75 ans, va-t-il se poursuivre à Saint-Léonard ? L’intéressé, maire depuis 2008, a décidé de se lancer dans une nouvelle campagne électorale. L’ancien député libéral et président de l’Assemblée nationale de 2003 à 2008 avait largement été élu en 2013 avec 66% des votes, sous la bannière d’Équipe Coderre.

Les candidats à la mairie: Michel Bissonnet (Équipe Coderre)

SUD-OUEST
Très courtisé par le parti de Denis Coderre, Benoit Dorais a finalement décidé, fin mai, de se représenter à la mairie avec Projet Montréal. L’ancien chef de Coalition Montréal, maire du Sud-Ouest depuis 2009, veut continuer notamment de développer des logements abordables dans son arrondissement. Alors que les quatre conseillers actuels du Sud-Ouest sont également membres de Projet Montréal, Équipe Coderre a misé sur la femme d’affaires Denise Mérineau, propriétaire des Brasseurs de Montréal, pour tenter de diriger ce secteur.

Les candidats à la mairie: Benoit Dorais (Projet Montréal), Denise Mérineau (Équipe Coderre)

VERDUN
Arrondissement très indécis en 2013, Verdun pourrait à nouveau offrir un duel intéressant entre l’Équipe Coderre et Projet Montréal. Élu avec 24,81% des votes, contre 22,14% pour Mary Ann Davis, sa principale adversaire, Jean-François Parenteau sera une nouvelle fois être candidat sous les couleurs de la majorité municipale. Pressenti pour représenter Projet Montréal dans cette couse à la mairie, le conseiller Sterling Downey a finalement décliné, préférant se consacrer à son rôle de conseiller municipal. C’est finalement Michèle Chappaz, membre de différents organismes locaux, qui représentera les couleurs de l’opposition officielle.

Les candidats à la mairie: Jean-François Parenteau (Équipe Coderre), Michèle Chappaz (Projet Montréal)

VILLE-MARIE
Le maire de Montréal est automatiquement désigné maire de l’arrondissement de Ville-Marie. 

VILLERAY–SAINT-MICHEL–PARC-EXTENSION
En 2013, Anie Samson, candidate de Denis Coderre, avait remporté d’un souffle l’arrondissement (35,6% contre 33,5%), contre Nathalie Goulet (Projet Montréal), devenue présidente de Projet Montréal. Vice-présidente du comité exécutif et mairesse depuis 2005, Anie Samson affrontera Giuliana Fumagalli, candidate de Projet Montréal. Le parti avait préalablement tenté d’attirer dans ses rangs la conseillère indépendante de Villeray, Elsie Lefebvre, mais celle-ci a finalement décidé de rejoindre le parti de Denis Coderre.

Les candidats à la mairie: Anie Samson (Équipe Coderre), Giuliana Fumagalli (Projet Montréal)

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!