Josie Desmarais/Métro

Après avoir pris initialement la décision de renvoyer une cinquantaine d’agents de sécurité, la Ville de Montréal va finalement leur permettre de conserver leur emploi.

Fin juillet, 46 agents de sécurité, qui possédaient entre 5 et 15 années de service à la Ville, devaient quitter leur poste. Chargés de la sécurité des biens et immeubles municipaux, ceux-ci devaient être remplacés par des agents provenant d’entreprises privées, afin de réduire notamment les coûts de la Ville.

Après de premières discussions menées en juin par Marc Ranger, le président québécois du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), l’administration Coderre avait cependant mis sur la glace, provisoirement, ce projet.

Finalement, à l’issue de négociations avec le Syndicat des cols bleus, l’administration Coderre a décidé de revenir sur sa décision. «La Ville et le Syndicat ont convenu d`une entente qui permettra aux auxiliaires concernés qui le souhaitent de continuer à travailler ailleurs à la Ville dans une autre fonction», indique un document de la Ville, adopté par le dernier comité exécutif.

«Compte tenu de l’ancienneté des employés concernés, la Ville souhaite les maintenir à son emploi dans la mesure du possible», peut-on également lire.

Ces agents pourront être assignés, en fonction de leur ancienneté, dans l’un des 19 arrondissements de Montréal et dans deux services centraux. Si ces derniers refusent cette nouvelle assignation, ils seront mis à pied, précise la Ville.

Cette dernière prévoit également de fournir aux 46 agents concernés une formation en «Travaux publics et de construction». Ce cours sera entièrement payé par la Ville, au prix de 300$ par personne et pourrait coûter près de 14 000$ si l’ensemble des agents le réclame.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!