Difficile de savoir si les cas d’accidents sont en hausse dans les hôpitaux. Le Rapport semestriel des incidents et accidents du ministère de la Santé n’a pas encore été publié, ce qui fait dire à certains que les résultats doivent être mauvais.

Le décès d’un patient de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont qui s’est jeté du neuvième étage dimanche s’ajoute aux deux meurtres survenus à l’hôpital Notre-Dame du CHUM, en juin. Dans ce contexte, le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) croit que le gouvernement retarde l’annonce des résultats du rapport recensant les accidents dans les établissements de santé.

Le dernier rapport du ministère, qui couvrait la période du 1er avril au 30 septembre 2011, dénombrait plus de 179 011 événements déclarés, dont 16 000 accidents. De ce nombre, 75 ont causé la mort d’une personne. Selon les informations du RPCU, le prochain rapport devrait faire état d’au moins 91 accidents ayant causé la mort de personnes dans des établissements de santé au Québec pour la période d’octobre 2011 à mars 2012. Selon Pierre Blain, directeur général du RPCU, les données récentes auraient dû être présentées il y a plus d’une semaine. Le ministère de la Santé a toutefois assuré à Métro qu’elles le seront dans les prochains jours et a soutenu qu’il respectait les délais prévus.

M. Blain juge cette situation pour le moins «curieuse». «Ce n’est pas rassurant pour la population», insiste-t-il. Il s’inquiète également du fait que le nombre de décès puisse être plus élevé que celui contenu dans ces rapports, puisque ce ne sont pas tous les établissements qui déclarent leurs accidents. Le dernier rapport confirmait que certains endroits n’avaient pas été en mesure d’alimenter le registre national. «Je ne comprends pas pourquoi le ministère [de la Santé] laisse faire cela; tout le monde doit fournir ses données pour le registre», a poursuivi M. Blain.

Le ministère de la Santé répond toutefois que ce registre national est encore récent et qu’il est en «rodage». Natacha Joncas-Boudreau, attachée de presse du ministre de la Santé Yves Bolduc, a rappelé que le Québec était précurseur en la matière et qu’il n’existait pas de registre équivalent dans les autres provinces.

Un deuxième rapport
Depuis le 1er mai 2011, le ministère de la Santé est tenu de tenir un registre des accidents et des incidents à partir des registres locaux des établissements de santé. Un premier rapport a été présenté le 6 dé­cembre 2011. Un deuxième devrait l’être sous peu. a.b.

Quelques chiffres
• Parmi les 179 011 événements déclarés dans le dernier rapport, près de 35 % étaient des chutes, et 30 %, des erreurs de médication.
• 3,68 % des cas sont liés à des agressions, à du harcèlement ou à des abus, ce qui représente 6 481 cas en 6 mois.
• Un événement déclaré sur deux touche la tranche d’âge des 75 ans et plus.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!