Le chef de Projet Montréal estime avoir assez attendu. Richard Bergeron a demandé à la Société de vélos en libre-service (SVLS), qui gère BIXI, de dévoiler immédiatement ses rapports financiers pour l’année 2011, qui sont attendus depuis plusieurs mois.

«Il n’est pas normal que la SVLS, qui bénéficie des largesses de l’administration Tremblay-Applebaum, tiennent les Montréalais dans l’ignorance», a déploré M. Bergeron.

Le chef de Projet Montréal a aussi critiqué le fait qu’aucun élu ne siège sur le conseil d’administration de la SVLS, ce qui l’exempte de la loi sur l’accès à l’information.

«Que les Montréalais apprécient Bixi n’autorise pas à mettre au placard l’impératif d’une saine gestion des fonds publics, a affirmé Richard Bergeron. Le fait est que Roger Plamondon et Alain Ayotte n’ont de compte à ne rendre à personne: zéro imputabilité, totale impunité.  (…) Pourquoi procéder de la sorte? Est-ce qu’ils ont des choses à cacher? Nous demandons au maire de rétablir l’imputabilité et la transparence de Bixi.»

La SVLS a assuré que ses rapports financiers pour l’année 2011 seraient rendus publics au cours des prochaines semaines.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!