Google Street View Les Habitations Plamondon

Plus de 60 ménages de Côte-des-Neiges, majoritairement des personnes âgées, seront déménagés au cours des prochains mois dans de nouveaux logements à loyer modique, et pour certains, dans un nouveau quartier.

L’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM), qui gère plus de 20 000 logements à loyer modique, doit entreprendre des travaux majeurs aux habitations Plamondon, en réponse à un problème concernant la qualité de l’air dans l’immeuble.

Évalués à 9 M$, les travaux commenceront à l’été 2013 pour se terminer deux ans plus tard. À ce moment, chaque personne transférée aura la possibilité de réintégrer son logement.

Inquiets, certains locataires se sont invités à la rencontre prévue pour les médias pour tenter de comprendre davantage.

«On ne comprend pas pourquoi il faut déménager», explique Elena Barkan. Cette dame russe d’une soixantaine d’années veut rester dans l’immeuble.

À première vue, les logements ne semblent pas problématiques, admet Serge Villandré, le directeur du secteur Sud-Ouest à l’OMHM. Le problème réside dans l’enveloppe extérieure, explique-t-il.

Il comprend l’inquiétude des locataires, mais les désagréments des travaux sont trop importants et forcent leur transfert. «S’il faut leur expliquer dix fois, on le fera», affirme M. Villandré.

Il explique que seulement 40 logements sont disponibles pour l’instant, mais que cette lacune devrait être comblée au cours des prochaines semaines.

Au stress de déménager s’ajoute celui de ne pas savoir dans quel quartier les locataires atterriront, déplore Elena Barkan.

«Je n’arrive plus à dormir», raconte sa compatriote Inna Tsyrkina, qui ne veut pas quitter «son quartier». Son hôpital, ses magasins et sa fille qui enseigne les mathématiques l’ont ancré au quartier depuis plusieurs années.

Une équipe de l’OMHM rencontrera les dames et tous les locataires au courant des prochaines semaines pour évaluer leurs besoins et tenter de trouver une méthode de transition adéquate.

La santé des locataires, leur âge et leur ancienneté pèseront dans la balance quant au choix des nouveaux immeubles et quartiers.

Ce n’est pas la première fois que l’organisme procède à un transfert. En 2005, 400 ménages de Lachine avaient été déplacés. La construction terminée seulement un tiers de ceux-ci sont retourné au bercail.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!