Archives TC Media

Une consultation publique aura lieu sur le projet de dalle-jardin qui permettra aux Montréalais de traverser la cour Turcot.

«On [va] lancer un processus de consultation pour bien connaître ce que les citoyens veulent, a affirmé mardi le ministre des Transports, André Fortin, en marge du dévoilement de la Politique de mobilité durable, à Montréal.

«Il y a un projet de dalle-jardin qui était fait selon les meilleures connaissances du ministère des Transports (MTQ), a-t-il ajouté. Bien honnêtement, on peut faire mieux. Je pense que les citoyens s’attendent à davantage.»

M. Fortin a indiqué que la Ville de Montréal et son ministère n’ont pas encore convenu du moment où la consultation publique sera organisée.

Lorsque le MTQ a présenté le projet Turcot, en 2010, il avait inclus la construction d’une dalle-jardin, à l’ouest de l’échangeur, pour permettre aux cyclistes et aux piétons de traverser le chemin de fer et les voies rapides qui séparent le quartier Côte-des-Neiges de l’arrondissement du Sud-Ouest. Le coût de cet aménagement était évalué à 40M$. Deux ans plus tard, la dalle-jardin ne faisait plus partie des plans du mégachantier, malgré les pressions populaires. L’arrivée de Valérie Plante à la tête de Montréal et d’André Fortin comme ministre des Transports en 2017 a fait en sorte que le projet a été remis à l’avant-plan.

La Ville de Montréal veut d’ailleurs réaliser une étude de faisabilité technique sur le projet de dalle-jardin, comme le révélait Métro mardi. Pour ce faire, un montant de 125 000$ devra être approuvé par les élus montréalais réunis la semaine prochaine en conseil municipal.

Le premier ministre Philippe Couillard a démontré une ouverture au projet de dalle-jardin dans la cour Turcot. Des fonds sont même disponibles à Québec, a-t-il précisé.

«Il y a des disponibilités avec d’autres projets à Montréal actuellement, qui finalement coûtent un peu moins cher que ce qu’on pensait et qui nous permettent de réorienter certains budgets», a-t-il dit.

M. Couillard souhaite que la dalle-jardin de l’échangeur devienne un aménagement phare de Montréal.

«On veut que ça soit à la fois utile et architecturalement valable, que ça soit un repère visuel de Montréal, comme le Stade olympique, le pont Jacques-Cartier éclairé, le centre-ville éclairé la nuit», a-t-il déclaré.

Le Conseil de l’environnement de Montréal (CRE-Mtl) avait insisté sur la responsabilité du gouvernement du Québec dans ce projet, en entrevue à Métro lundi.

«On est très contents que la Ville poursuive son engagement, mais on s’attend à ce que le gouvernement prenne ses responsabilités et engage des sommes. La responsabilité de ce projet devrait être provinciale», avait indiqué la responsable des campagnes Transport, GES et aménagement du territoire du CRE-MTL, Tania Gonzalez.

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!