L’Agence métropolitaine de transport (AMT) a lancé lundi la 14e édition de sa campagne de sensibilisation au respect des voies réservées.

Jusqu’au 9 novembre, l’agence de transport tiendra diverses activités afin de conscientiser les automobilistes aux conséquences de rouler ou de s’arrêter dans les voies réservées à la circulation des autobus.

«Une seule voiture sur chacune des voies réservées à l’heure de pointe peut retarder 50 000 clients», constate la porte-parole de l’AMT, Claudia Martin. Une importante opération de visibilité est prévue en bordure des axes où il y a des voix réservées et sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, un blitz de surveillance routière sera effectué en parallèle par les différents corps policiers sur le territoire de l’AMT. Les automobilistes qui circulent illégalement dans une voie réservée s’exposent à une amende de 200 $. En 2011 seulement, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a distribué 10 343 contraventions relatives au non-respect des voies réservées aux autobus, indique le sergent Sylvain Dubois, de la division de la sécurité routière du SPVM.

À l’heure actuelle les 90 km de voies réservées de l’AMT, réparties à 31 endroits différents, représentent plus de 110 000 déplacements par jour.

Le réseau devrait encore s’étendre avec l’annonce prochainement de l’ajout de 25 km de voies réservées dans la région de Montréal, indique Mme Martin. L’objectif à long terme de l’AMT est d’atteindre les 250 km de voies réservées d’ici 2020.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!