Yves Provencher/Métro Les élèves de l'école Saint-Gérard et leur parents ont organisé un pique-nique hivernal, dimanche, pour célébrer l'annonce de sa reconstruction.

Les élèves de l’école Saint-Gérard, fermée depuis un an en raison de la présence de moisissures, et leurs parents ont bravé le froid, dimanche, pour célébrer le financement accordé par le ministère de l’Éducation et la Commission scolaire de Montréal pour la reconstruction de l’école.

Vendredi, la ministre de l’Éducation, Marie Malavoy, a annoncé qu’elle investirait 10 M$ pour reconstruire l’école primaire située dans le quartier Villeray. La CSDM a fait savoir qu’elle assumerait les 6 M$ manquants pour que les travaux, évalués à 16 M$, se réalisent.

L’école a fermé ses portes le 12 janvier 2012, après que la Direction de la santé publique ait évalué qu’une contamination généralisée polluait l’air de l’école. Les élèves ont été relocalisés au Cégep Ahuntsic, puis à l’école secondaire Georges-Vanier, où ils sont toujours. Mais depuis, les parents étaient sans nouvelles de ce qu’allait devenir l’école de leurs enfants. Le 17 décembre dernier, le Regroupement de l’école Saint-Gérard avait envoyé plus de 350 cartes de Noël à la ministre Malavoy, confectionnées par les élèves, qui demandaient une nouvelle école pour 2013.

Le RPSG estime que ses appels ont été entendus. Les parents et les élèves avaient le cœur à la fête, dimanche, lors d’un rassemblement devant l’école visant à célébrer la nouvelle. Cet événement visait au départ à dénoncer l’inaction du ministère et de la CSDM dans le dossier, mais le RPSG a corrigé le tir à la suite de l’annonce de vendredi.

«C’est une lumière au bout du tunnel, résume la porte-parole du RPSG, Chantal Laperrière. Par contre, on reste vigilants, puisque nous ne sommes pas encore arrivés au bout du tunnel. Il reste encore beaucoup d’étapes à franchir et nous comptons nous assurer que le dossier continue d’évoluer, pour ravoir notre école le plus rapidement possible.»

La mairesse de l’arrondissement, Anie Samson, et la conseillère du district de Villeray, Elsie Lefebvre, étaient également présentes pour manifester leur soutien aux élèves et à leurs parents.

Deux scénarios sont à l’étude pour la reconstruction de l’école. Le premier consiste à démolir entièrement l’école actuelle et à en rebâtir une nouvelle plus grande. Le deuxième consiste à conserver la structure existante et à l’agrandir. La CSDM n’a pas encore choisi lequel des scénarios elle privilégierait, et ne peut donc pas évaluer quand commenceront les travaux. Dans les deux cas, la nouvelle école devrait accueillir 705 élèves.

Le RPSG espère fermement que les élèves puissent réintégrer leur école d’ici janvier 2015. Chantal Laperrière est confiante que cet objectif sera atteint. Son fils, qui est présentement en 6e année, ne pourra malheureusement pas terminer son primaire à son école de quartier. Mais elle espère que sa fille, actuellement en 2e année, aura la chance de le faire.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!