MONTRÉAL – Quatre policiers, deux du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et deux du Service de police de l’agglomération de Longueuil, ont été arrêtés mercredi et feront face à des infractions diverses, dont trafic de stupéfiants.

Selon le porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière, les arrestations sont le résultat d’une enquête conjointe effectuée par les deux services de police depuis un an et demi.

L’origine de l’affaire remonterait à janvier 2011, précise M. Lafrenière, alors qu’un policier du SPVM avait été «sauvagement battu» au Mexique.

Au sein du SPVM, les deux personnes arrêtées sont Amir El Alfy, qui sera accusé d’importation de stupéfiants, de vol, de recel et de possession d’arme prohibée, ainsi que Charles Lavallée, dont les accusations concerneront le trafic de stéroïdes et la possession simple de haschisch.

Du côté de Longueuil, les policiers arrêtés sont Maxime Marcotte et Olivier Roy. Le porte-parole du Service de police de l’agglomération de Longueuil, Martin Simard, a indiqué que les deux hommes concernés étaient suspendus depuis «quelques mois».

Ces agents devraient comparaître par voie de sommation le 29 juillet.

Au total, 17 personnes sont ou seront accusées dans ce dossier, dont les quatre policiers, a souligné Ian Lafrenière.

«Le réseau de 17 personnes travaillait dans la culture de marijuana, le trafic, et la possession de divers stupéfiants», a déclaré M. Lafrenière en entrevue téléphonique.

Ce dernier a par ailleurs précisé que des personnes concernées avaient été rencontrées préalablement aux arrestations et que les deux policiers du SPVM étaient suspendus sans solde depuis «plusieurs mois».

«Il est difficile de parler des peines qu’ils pourraient risquer, mais ultimement, ils pourraient être destitués.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!