«Tout le monde reconnaît l'importance de protéger ces zones, a indiqué la ministre de l'Environnement, Line Beauchamp .

Le gouvernement du Québec a annoncé dimanche qu’il accordait une aide financière de 2,6 M$ à la société de conservation des milieux humides Canards illimités Canada pour la création d’un corridor de 60 hectares (600 000 m2) dans l’Ouest-de-l’Île de Montréal.

L’enveloppe de Québec permettra d’acquérir des terrains situés en bordure de la rivière de l’Orme, la seule rivière intérieure de l’île de Montréal. Ces terrains seront intégrés au parc-nature de l’Anse-à-l’Orme, ce qui permettra d’en assurer la protection.

Le corridor reliera les parcs-nature de l’Anse-à-l’Orme et du Cap-Saint-Jacques. «La consolidation des limites du parc-nature de l’Anse-à-l’Orme constitue une étape supplémentaire vers la création d’un grand parc dans l’Ouest-de-l’Île», a souligné le responsable du développement durable à la Ville de Montréal, Alan De Sousa.

Sur les 180 hectares (1,8 km2) de terrains convoités par la Ville afin de créer ce grand parc, 138 hectares (1,38 km2) ont déjà été acquis ou sont en voie de l’être, selon M. De Sousa. Des négociations se poursuivent avec l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro et avec la ville de Sainte-Anne-de-Bellevue afin d’acquérir les 42 hectares (420 000 m2) manquants.

Les terrains acquis abritent de multiples espèces fauniques et floristiques. Des oiseaux de proie, dont la buse à épaulette et l’épervier de Cooper, y trouvent de quoi se nourrir. «Agir devient urgent quand on sait que  de 70 % à 90 % des milieux humides en milieu urbain ont disparu», a noté Bernard Filion, directeur de Canards illimités au Québec.

La ministre de l’Environnement, Line Beauchamp, a particulièrement apprécié l’effort de tous les intervenants, qui a permis l’acquisition des terrains. 

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus