Robert Marcil, ancien directeur du service de la réalisation des travaux à Montréal, et Robert Cassius de Linval, ex-directeur des affaires corporatives de la Ville de Montréal, ont tous deux été embauchés par des firmes de construction après leur départ précipité de la Ville, selon ce qu’a appris RueFrontenac.com.

Robert Marcil a été recruté par la firme SM, qui en a fait son vice-président moins de trois mois après qu’il eut remis sa démission à la Ville. M. Mar-cil faisait alors l’objet d’une enquête pour «manquement grave aux règles d’éthique».

Cette enquête avait été ouverte après que l’ancien directeur du service de la réalisation des travaux eut participé à un voyage en Italie en compagnie de Jocelyn Dupuis, ex-directeur de la FTQ-Construction, arrêté en mars.

Le groupe SM a quant à lui été impliqué dans le controversé dossier du Faubourg ContrecÅ“ur. RueFrontenac.com a également noté que Robert Marcil «a appuyé l’octroi d’un contrat de génie civil de 2,7 M$ pour le projet du Quartier des spectacles au consortium formé de SM, son nouvel employeur, et de Genivar».

Brunet Béton

Quant à Robert Cassius de Linval, il a trouvé un emploi chez Brunet Béton après avoir été renvoyé de son poste de directeur des affaires corporatives à la Ville en plein cÅ“ur de la tourmente des compteurs d’eau.

Brunet Béton «fabrique et commercialise des produits en béton préfabriqué, dont des tuyaux d’aqueducs et d’égouts, des regards et des glissières de sécurité pour les infrastructures municipales et provinciales».  

Du public au privé
RueFrontenac.com a noté que plusieurs anciens cadres de la Ville de Montréal étaient passés au privé au cours des dernières années.

  • Jacques Fortin : directeur général de la STM jusqu’en 2002. Embauché comme vice-président chez Dessau.
  • Robert Abdallah : directeur de la gestion de l’eau jusqu’en 2007. Embauché chez Gastier, une filiale de Simard-Beaudry.
  • Yves Provost : directeur de la gestion de l’eau jusqu’en 2007. Embauché par BPR.
  • Frank Zampino : président du Comité exécutif jusqu’en 2008. Embauché par Dessau, à qui il a remis sa démission deux mois plus tard.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!