La Ville de Montréal a mis fin à son opération de rachat des permis de calèches, qui lui aura permis de racheter 23 des 47 permis existants, pour une somme de 574 000 $.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a recommandé, la semaine dernière, qu’une nouvelle ordonnance soit adoptée afin que le nombre de permis soit dorénavant limité à 24.

Ces permis seraient désormais valides tant et aussi longtemps que le propriétaire paie les redevances prévues. Ils pourraient être cédés, légués ou vendus selon le bon vouloir du propriétaire.

Présentement, les permis de calèches ne peuvent être cédés ou légués. La Ville espère que la nouvelle ordonnance permettra d’améliorer la rentabilité du secteur des véhicules hippomobiles et incitera les propriétaires de calèches à investir davantage dans leur domaine d’activité.

«On peut penser que cette situation actuelle freine l’investissement que les propriétaires consentent à faire dans leur activité, peut-on lire dans les documents remis aux élus. Chaque propriétaire pourra désormais prendre des décisions en fonction des perspectives de marché qu’il perçoit sur un moyen ou long terme. Ce sera la première fois depuis presque 30 ans (1984) que les propriétaires se retrouveront en situation de non contingentement.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!