Yves Provencher/Métro

Montréal a présenté jeudi les 34 chantiers de voirie prévus pour 2012, tout en promettant d’en minimiser les inconvénients pour les usagers de la route. «Si nous faisons des travaux, ce n’est pas simplement pour le plaisir, mais parce qu’il y a souvent urgence et que la ville a été négligée, a affirmé Richard Deschamps, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal. Nous sommes conscients des désagréments causés par ces travaux.»

Les voies publiques des 19 arrondissements vont faire l’objet de 34 chantiers de réfection au courant de l’année. Un budget de 379 M$ sera consacré à la réalisation de ces travaux. «C’est largement plus que ce qui était alloué à la voirie par les administrations précédentes », a précisé M. Deschamps. La ville-centre a par ailleurs débloqué une allocation de 50 M$ supplémentaires à destination des arrondissements pour des ajouts à leur programmation.

Des grandes structures routières vont être réaménagées. Le pont Jolicoeur, dans l’arrondissement de Verdun verra prochainement son tablier reconstruit et ses trottoirs élargis, tout comme le pont du boulevard Henri-Bourassa Est au nord de l’autoroute 40 dont le tablier et les fondations seront remplacés. Dans un même temps, le boulevard Gouin Ouest et la rue Sherbrooke Ouest seront perturbés le temps de construire de nouveaux aqueducs.

Pour éviter que Montréal ne connaisse encore les problèmes que les travaux de l’avenue du Parc ont causé, Richard Deschamps a promis que le mot d’ordre de la Ville durant ce programme de rénovation serait la communication. «Notre objectif est d’améliorer notre collaboration avec le ministère des Transports et les automobilistes en les avisant de nos échéanciers», a-t-il déclaré.

Le vice-président du comité exécutif est par ailleurs revenu sur les contrats qui lient Montréal à Tony Accurso. L’entrepreneur a été arrêté il y a 10 jours par l’Unité permanente anticorruption (UPAC) dans le cadre de l’enquête sur le milieu de la construction à Mascouche. «Je dois faire affaire avec le plus bas soumissionnaire», a conclu M. Deschamps, rappelant qu’en temps qu’élu, il prenait ses décisions selon la loi.


Travaux projeté
s

  • 26 km d’égout à reconstruire
  • 14 km d’aqueduc à renouveler
  • 101 km de rues à repaver
  • 66 km de trottoirs à rénover
  • 80 feux à décompte à installer
  • 5 interventions sur de grandes structures (ponts et tunnels) à effectuer

Principaux chantiers d’infrastructures sur le territoire de la Ville de Montréal en 2012

Cliquez ici pour agrandir l’image

Aussi dans Montréal:

blog comments powered by Disqus