MONTRÉAL – Au cours de la dernière année, la population du Grand Montréal a franchi le cap des 4 millions de personnes, alors que partout au pays de plus en plus de gens vivent dans les grands centres au dépend des autres régions.

Selon des nouvelles données publiées par Statistique Canada, mercredi, la population de la région métropolitaine de Montréal comptait 4 027 100 personnes au 1er juillet 2014.

Ce chiffre correspond au nombre de citoyens estimés qui vivaient au 1er juillet dans l’une des quelque 90 municipalités qui composent la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal.

Le grand Toronto a aussi franchi un seuil historique, au cours des derniers mois. La RMR de Toronto a dépassé la barre des 6 millions de citoyens, atteignant 6 055 700 personnes au 1er juillet.

Les régions métropolitaines de Toronto, de Montréal et de Vancouver voient même leur population augmenter plus rapidement que la moyenne de la croissance des grands centres aux États-Unis.

Entre le 1er juillet 2013 et le 30 juin 2014, le taux de croissance de la population des RMR du pays (+1,4 pour cent) a largement dépassé celui des régions situées à l’extérieur des grands centres (+0,4 pour cent), fait savoir Statistique Canada.

Les nouvelles statistiques rendues disponibles en journée sont sans équivoques: les grands centres voient leur population croître en raison de l’immigration (+1 pour cent entre 2013 et 2014), alors que l’apport migratoire demeure minime dans les régions (+0,2 pour cent pendant la même période).

Le grand Toronto s’est accaparé 31 pour cent des nouveaux arrivants entre 2013 et 2014. Leur nombre pendant cette période s’est élevé à 79 500 personnes dans la Ville Reine.

De plus en plus d’immigrants décident cependant de s’installer dans les Prairies. En dix ans, la proportion de néo-Canadiens à s’installer dans cette région est passée de 9 à 22 pour cent. Statistique Canada constate également que plusieurs citoyens des autres provinces ont déménagé dans les Prairies.

La population qui habite à l’intérieur des régions métropolitaines est aussi plus jeune que celle vivant à l’extérieur de ces régions, selon l’organisation.

Statistique Canada fait d’autres révélations sur le profil des populations des autres villes du pays. Ainsi les données publiées révèlent que Trois-Rivières est la région métropolitaine ayant l’âge médian le plus élevé au pays (45,8 ans) et ayant la plus forte proportion de personnes âgées de 65 ans et plus (20,9 pour cent).

À l’inverse, Saskatoon affiche l’âge médian le plus faible (34,5 ans), tandis que Calgary avait la plus petite proportion de personnes âgées de 65 ans et plus (10,1 pour cent).

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!