La voie Camillien-Houde et le chemin Remembrance sont très prisés des cyclistes pour leurs côtes de calibre international.

En éliminant la circulation automobile sur une portion du chemin Remembrance, sur le mont Royal, la Ville de Montréal a permis, sans le vouloir, la création d’un stationnement improvisé gratuit, qui ne cadre pas avec l’objectif de départ de réduire le nombre de voitures qui circulent sur la montagne.

Selon ce que rapportait ce week-end The Gazette, les belles journées de printemps ont amené des dizaines d’automobilistes à se stationner illégalement sur le chemin Remembrance, entre le Lac des Castors et le chemin Camillien-Houde, une portion de la rue qui est fermée à la circulation.

Il semble que plusieurs automobilistes choisissent simplement d’ignorer l’interdiction de circuler en véhicule motorisé sur ce tronçon du chemin Remembrance et vont garer leur voiture sur la piste cyclable.

La Ville de Montréal a indiqué au quotidien anglophone que les agents de stationnement seraient désormais plus vigilants et que des contraventions pourraient être émises aux automobilistes délinquants.

L’administration du maire Gérald Tremblay cherche par ailleurs des moyens plus efficaces pour empêcher les voitures d’atteindre la portion du chemin Remembrance qui devrait est réservée aux piétons et aux cyclistes. Pour l’heure, des clôtures amovibles délimitent l’espace cycliste et piéton, mais il semble que les automobilistes les tassent pour aller stationner.

De nouvelles affiches indiquant que la rue n’est pas accessible aux véhicules motorisés à cet endroit pourraient aussi être installées.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus