SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Le projet de tunnel sous-marin qui relierait l’île de Terre-Neuve au Labrador crée des remous chez les élus provinciaux.

Alors que le gouvernement libéral souhaite consacrer 750 000 $ à une étude sur le projet, ses détracteurs soulèvent la crise financière qui secoue la province depuis la chute du prix du pétrole.

Le tunnel franchirait le détroit de Belle Isle, qui est, à son niveau le plus étroit, d’une largeur de 15 kilomètres, afin de rattacher les quelque 26 000 habitants du continent à l’île de Terre-Neuve.

Le chef néo-démocrate Earle McCurdy estime que l’argent des contribuables devrait être alloué à des besoins plus pressants.

Les libéraux provinciaux soutiennent pour leur part que l’enveloppe de 750 000 $ était déjà prévue au plus récent budget, en tant qu’investissement dans la relance de l’économie.

L’élu progressiste-conservateur Barry Petten rappelle qu’une telle étude a été réalisée il y a 12 ans, et recommandait alors la construction d’un tunnel à une seule voie doté d’un train électrique dont une navette serait dédiée au transport de véhicules.

Le projet, dont le coût est estimé de 1,7 milliard $ et qui prendrait 11 ans à construire, stagne depuis ce premier examen.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!