Parti libéral du Québec Jonathan Marleau

Le Parti libéral du Québec (PLQ) opposera Jonathan Marleau, président de son aile jeunesse, à Gabriel Nadeau-Dubois, de Québec solidaire (QS), pour l’élection partielle provinciale dans la circonscription de Gouin, dans l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie.

Une source proche de M. Marleau a confirmé à Métro que ce dernier annoncera officiellement sa candidature mardi soir à 19h au Marché Jean-Talon en présence du premier ministre, Philippe Couillard.

Le comté est vacant depuis la retraite de Françoise David, ancienne porte-parole de Québec solidaire, qui représentait Gouin à l’Assemblée nationale depuis 2012.

M. Nadeau-Dubois, qui est âgé de 26 ans, a officiellement été désigné par QS le 26 mars dernier.

Le Parti québécois (PQ), qui a détenu la circonscription de 1976 à 2012, a choisi de ne pas présenter de candidat.

Pour reconquérir ce château-fort souverainiste, le Parti libéral entend mener une campagne de proximité.

«Gabriel Nadeau-Dubois fait déjà campagne au niveau national et se voit déjà comme co-porte-parole de son parti. Il saute les étapes, estime une source libérale. La principale motivation de Jonathan est de bien représenter les gens de Gouin. Il va mener une campagne de terrain, proche des gens.»

Marleau est âgé de 25 ans et a été élu président de la Commission-Jeunesse du PLQ (CJPLQ) en 2016. D’origine haïtienne, il a grandi en Beauce et a étudié en développement international à l’Université d’Ottawa.

Sous sa présidence, la CJPLQ a notamment adopté une résolution en faveur du service de transport Uber et contre le projet de loi 100 du ministre des Transports de l’époque, Jacques Daoust. Ce projet pilote entre la multinationale américaine et le gouvernement québécois oblige entre autres l’entreprise à acquérir des permis de taxi et les chauffeurs à obtenir des permis de classe C.

Marleau a également remis en question le principe de l’ancienneté dans le monde du travail, indiquant qu’il pouvait s’agir d’un frein à l’avancement des jeunes dans les  entreprises.

Lors de son dernier congrès, la CJPLQ avait aussi demandé l’instauration d’une commission d’enquête publique sur le racisme systémique dans la province.

En 2014, Françoise David l’avait emporté dans Gouin avec 50,98% des suffrages exprimés et 9171 votes d’avance sur Louise Mailloux, du PQ.

La candidate libérale Cheraquie Auguste-Constant avait pris le troisième rang avec 5642 voix et 17,8% des votes.

La dernière victoire des libéraux dans Gouin remonte à 1973. Jean-Marie Beauregard avait alors été élu avec 636 voix d’avance sur le député péquiste sortant Guy Joron.

La date de la partielle n’a pas encore été arrêtée par le gouvernement de Philippe Couillard.

 

 

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!