La mère de Colten Boushie, jeune Cri abattu en Saskatchewanen 2016.

Une organisation internationale dit avoir recueilli plusieurs milliers de signatures pour une pétition visant à demander à GoFundMe d’effacer une page dont le but est d’amasser des fonds pour la famille de Gerald Stanley, ce fermier de la Saskatchewan récemment innocenté de la mort de Colten Boushie.

La pétition numérique lancée par le groupe SumOfUs accuse le site de financement participatif de profiter de la mort du jeune autochtone tué par balles sur la ferme de M. Stanley en 2016.

Un jury a acquitté Gerald Stanley de l’accusation de meurtre au deuxième degré. Une campagne de financement participatif lancé sur le site de GoFundMe a permis d’amasser plus de 200 000 $ jusqu’à maintenant.

Les auteurs de la pétition soutiennent que GoFundMe perçoit des frais pour chaque don et le traitement des paiements. Ils disent aussi que cette campagne ne respecte pas les modalités de GoFundMe concernant la promotion de la haine, de la violence et de l’intolérance raciale.

«Le système judiciaire a manqué à ses devoirs envers la famille Boushie, et maintenant, GoFundMe profite de ses souffrances», dénoncent-ils.

Ils demandent aussi à l’entreprise de retourner l’argent versé à tous les contributeurs.

Une porte-parole de GoFundMe, Rachel Hollis, a dit que tous les dons versés au Canada faisaient auparavant l’objet de frais pour le traitement des paiements par une tierce partie. Depuis décembre, l’entreprise compte plutôt sur des dons ou des contributions volontaires pour l’aider à payer pour ce service.

«Ainsi, tout le don sera versé à la campagne de la collecte de fonds. Ensuite, celle-ci peut verser une contribution volontaire pour nous aider à payer les coûts associés à la plateforme numérique», a souligné Mme Hollis.

Une page similaire sur GoFundMe, mais visant à aider la famille Boushie, mise en ligne, il y a cinq mois, a permis de récolter près de 180 000 $.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!