Justin Tang / La Presse Canadienne

OTTAWA — Les Québécois pourront faire pousser jusqu’à quatre plants de cannabis à domicile lorsque la substance sera légale au pays, a tranché jeudi Justin Trudeau.

La loi fédérale qui permet la culture limitée de cannabis à domicile est «la bonne», et c’est celle que l’on s’attend à ce que «les gens suivent», a argué le premier ministre.

C’est ainsi qu’il a défendu l’approche de son gouvernement, après que le gouvernement du Québec eut fait des représentations pour défendre sa propre approche — celle de prohiber la pratique.

Le comité sénatorial des affaires juridiques et constitutionnelles a d’ailleurs été convaincu par un plaidoyer livré la semaine dernière à ce sujet par le ministre responsable des Relations canadiennes, Jean-Marc Fournier.

Le comité a ainsi recommandé dans un rapport déposé mardi de clarifier, dans le projet de loi fédéral, que les provinces qui veulent interdire de faire pousser du cannabis à la maison peuvent le faire.

Le premier ministre n’a pas commenté directement cette suggestion, jeudi, mais il a fini par dire que la loi d’Ottawa aurait préséance, comme l’a déjà signalé sa ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould.

«L’approche qu’on a préconisée et qu’on met de l’avant dans la loi fédérale, c’est la bonne, et c’est celle-ci qu’on va s’attendre à ce que les gens suivent», a-t-il lâché en conférence de presse conjointe avec le premier ministre portugais Antonio Costa, en visite au Canada.

La confrontation Ottawa-Québec perdure alors que la légalisation du cannabis est à nos portes.

Le projet de loi C-45 est actuellement à l’étape de l’étude en comité au Sénat, et l’objectif est de tenir le vote final le 7 juin.

Le premier ministre Trudeau a maintenu jeudi qu’il gardait le cap sur l’objectif de légaliser la substance d’ici les prochaines semaines.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!