HALIFAX – Les observations sur la peine de l’agent du renseignement de la Marine canadienne Jeffrey Paul Delisle, qui a plaidé coupable à des accusations liées à de l’espionnage, ont été reportées de trois semaines.

Le juge de la Cour provinciale Pat Curran a ajourné la cause jusqu’au 31 janvier, puisque le procureur fédéral n’a pu se présenter au tribunal de Halifax, jeudi, en raison d’un problème de santé.

L’avocat de l’accusé, Mike Taylor, ne s’est pas opposé au report des observations sur la peine, mais à l’extérieur de la salle d’audience, il a déclaré que son client avait hâte que la question soit réglée.

Jeffrey Paul Delisle est venu au tribunal, dans la camionnette du shérif, mais il n’a pas fait d’apparition en cour.

Il y a trois mois, Delisle a décidé de plaider coupable aux trois chefs d’accusation qui avaient été portés contre lui. Il a ainsi renoncé à subir un procès devant juge et jury.

Le sous-lieutenant Delisle a été accusé d’avoir manqué à ses obligations et d’avoir transmis à des entités étrangères de l’information, ce qui pourrait nuire aux intérêts du Canada. Il avait été arrêté en janvier 2012.

Jeffrey Paul Delisle a joint la marine en tant que réserviste en 1996, est devenu un membre des forces régulières en 2001, et il a été promu à un rang d’officier en 2008. Il a travaillé pour le chef du Renseignement de la défense et pour l’état-major interarmées stratégique, qui supervise la quasi-totalité des plans et opérations militaires au Canada et à l’étranger.

Il est la première personne accusée d’avoir contrevenu à certaines dispositions prévues par la Loi sur la protection de l’information, selon la Gendarmerie royale du Canada.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!