Le sénateur suspendu Patrick Brazeau s’est fait montrer la porte du magazine humoristique Frank de Halifax, a appris la chaîne de télévision autochtone APTN, mercredi.

L’éditeur du magazine haligonien, Andrew Douglas, l’a congédié après une seule chronique à cause du comportement non professionnel du controversé sénateur. Il pouvait «disparaître de manière inexplicable de la carte un jour ou deux, ne pas répondre aux courriels ou aux appels téléphoniques», a indiqué M. Douglas dans une chronique publiée dans l’édition de la semaine dernière et intitulée S.V.P., pardonnez-moi.

«L’opération Donnez un os à un chien est terminée», a aussi écrit M. Douglas.

De plus, M. Brazeau ne se serait pas présenté, le 2 décembre dernier, à une entrevue radiophonique où était aussi convié l’éditeur. L’animateur a passé une partie du temps à demander où était passé le sénateur.

Quand il a été joint sur son cellulaire par APTN, Patrick Brazeau n’a pas voulu commenter l’affaire.

M. Douglas a aussi indiqué que, de toute façon, M. Brazeau n’avait «rien de nouveau à offrir».

Rappelons que Patrick Brazeau a été accusé de voies de fait et d’agression sexuelle le 8 février dernier. Il a plaidé non coupable.

Au lendemain de son arrestation, il a été expulsé du caucus conservateur.

Il est aussi l’un des trois sénateurs avec Mike Duffy et Pamela Wallin, qui ont été suspendus du Sénat sans salaire en novembre dernier, pour avoir réclamé des remboursements de dépenses controversées.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!