SHAWINIGAN, Qc – Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a critiqué le geste controversé du maire de Montréal, Denis Coderre, qui a fait un coup d’éclat en détruisant une dalle de béton de Postes Canada.

En marge du caucus soulignant la rentrée des députés libéraux, tenu samedi à Shawinigan, le ministre Moreau a estimé que le maire ne donnait pas le bon exemple aux citoyens de sa ville en agissant de la sorte.

Jeudi, devant les caméras, Denis Coderre a déclaré la guerre à Postes Canada, en détruisant, à coups de marteau-piqueur, une dalle de béton installée dans un parc de l’ouest de l’île de Montréal, en vue d’y installer des boîtes postales.

Le maire Coderre se bat pour maintenir le service de livraison postale à domicile et dénonce la façon cavalière, selon lui, de procéder de la société fédérale. Il a justifié son geste d’éclat en clamant qu’il était symbolique et politique.

Cela n’a pas empêché le ministre des Affaires municipales de rabrouer M. Coderre, en faisant valoir que ce n’était pas de cette manière qu’un maire devait défendre ses arguments.

Selon lui, ce n’était pas la bonne façon de marquer un point. Le ministre a jugé que le maire «n’avait pas besoin d’en faire autant».

«Ce n’est pas un exemple à donner», a-t-il tranché.

De son côté, le ministre responsable de Montréal, Robert Poëti, s’est montré plus prudent

«Le geste m’apparaissait symbolique en ce qui me concerne. Le maire a invité tous les citoyens à ne pas faire ça», a-t-il commenté.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!