Jacques Boissinot/The Canadian Press Philippe Couillard

MUNICH – L’attentat de Nice est un geste «insensé» qui montre le caractère imprévisible des attaques terroristes, a déclaré vendredi le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

Quelques heures après l’événement qui a coûté la vie à au moins 84 personnes dans cette ville de la Côte d’Azur, M. Couillard a affirmé qu’il était encore trop tôt pour savoir si des Québécois sont parmi les victimes.

Par mesure de précaution, M. Couillard n’a pas donné de détail sur les procédures de sécurité mises en place au Québec à la suite de l’attentat de Nice.

À Munich où il participe à un sommet d’États fédérés, M. Couillard a reconnu que l’événement assombrira les échanges.

Lors d’un point de presse avant l’ouverture de la conférence, M. Couillard a déclaré que le Québec exprimera son deuil vendredi.

«Personne n’est à l’abri malheureusement de ce genre d’acte insensé, a-t-il dit. On va souhaiter bien sûr qu’il ne se prolonge pas par d’autres actes similaires au cours des prochains jours.»

Le recours à un camion pour faire des victimes démontre qu’il devient plus difficile d’arrêter les gestes radicaux comme ceux de Nice.

«On ne peut pas malheureusement se prémunir totalement il faut bien sûr que nos agences de sécurité soient à l’oeuvre pour détecter le plus possible en avant la radicalisation, les planifications d’actes, a-t-il dit. Mais lorsqu’on est devant un acte qui arrive par une personne solitaire, c’est difficile à prévenir.»

Selon l’Agence France Presse, l’attentat est l’oeuvre d’un Franco-Tunisien âgé de 31 ans.

M. Couillard a constaté que ces actes soulèvent des questions sur l’intégration des immigrants.

«Encore une fois la réponse à ça c’est davantage d’accueil, davantage de célébration de la citoyenneté partagée», a-t-il dit.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!