Yves Provencher/Métro Undermän raconte l’histoire vraie de trois hommes forts qui se sont séparés de leur partenaire et qui ont décidé de traverser cette crise en créant quelque chose d’inédit.

Montréal complètement cirque accueille cette semaine la troupe suédoise Cirkus Cirkör, formée de trois hommes forts qui allient prouesses physiques et sensibilité. Le résultat est pour le moins intéressant.

Avouons-le, quand deux acrobates font une cascade, on n’a généralement d’yeux que pour la frêle demoiselle qui se fait soulever dans les airs, et on tend à oublier celui qui la soulève apparemment sans le moindre effort.

Ce n’était pas le cas hier au National, où les trois Suédois aux allures de bûcheron viking qui tiennent la vedette de Undermän – spectacle où des hommes forts ont perdu leur partenaire de voltige à cause d’une rupture amoureuse – se sont réunis pour offrir un spectacle de leur cru avec autant de grâce que s’ils avaient été de menues ballerines. Et croyez-nous, s’il est impressionnant de voir un grand gaillard tenant à bout de bras sa partenaire, ce l’est encore plus quand la partenaire est remplacée par une montagne de muscles qui se fait soulever par un homme plus menu que lui avec une aisance déconcertante.

Tout au long du spectacle, les trois artistes, aussi musiciens accomplis – et accompagnés d’un quatrième musicien –, offrent tour à tour numéros en solo (surveillez ceux avec un cerceau ou avec un cube Rubik), en duo ou en trio, accompagnés d’une musique live interprétée par les autres. Versant souvent du côté de la danse, plusieurs de ces numéros sont carrément émouvants. ils sont entrecoupés de monologues des trois acrobates, donnant une dimension encore plus humaine à l’ensemble. Un bémol, cependant; les moments musicaux de transition qui, parfois, s’étirent trop en longueur et coupent le rythme si bien instauré auparavant. Mais dans l’ensemble, on ne voit pas le temps passer et on vit un très agréable moment avec les colosses au cœur tendre.

Undermän
Au National

Jusqu’à samedi

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!