Collaboration spéciale Paranorman

Le festival de films Fantasia bat présentement son plein et ravira les cinéphiles pendant encore deux semaines. Amateurs de cinéma, Métro vous présente quelques œuvres à surveiller. 

1. Paranorman

Dès qu’on a visionné la bande-annonce, on a eu hâte de voir Paranorman, ce nouveau film des créateurs de Coraline, Sam Fell et Chris Butler, qui met cette fois en vedette un garçon de 11 ans qui parle aux morts. Disons simplement que les effets visuels semblent absolument saisissants et que le film promet, tout comme son prédécesseur, un savoureux humour un peu glauque.
Au Théâtre Concordia Hall le 7 août à 19 h. (Jessica Émond-Ferrat)

2. Doomsday Book


Dans Doomsday Book, les Sud-coréens Yim Pil-sung et Kim Jee-woon partagent tour à tour la réalisation de trois récits de fin du monde. Le film s’ouvre et se conclut dans le pur délire avec deux visions satiriques de l’apocalypse signées Yim Pil-sung. Si son Brave New World parodie habilement les films de zombies, Happy Birthday s’inspire des films catastrophes pour repousser les limites de l’absurde. À l’inverse, c’est de manière poétique que Kim Jee-woon dirige The Heavenly Creature, nous ouvrant les portes d’un temple où des moines vénèrent un robot comme étant la réincarnation de Bouddha. Une saisissante méditation sur l’instinct de survie qui vaut à elle seule le visionnement.
Au Théâtre Concordia Hall vendredi à 18 h 45.
(Maxime Huard)

3. Errors of the Human Body

Exilé à Dresde, en Allemagne, un généticien quelque peu obsessif intègre un nouveau laboratoire à la recherche d’un second souffle professionnel. Traînant avec lui un passé familial trouble, Geoff Burton sera confronté autant à un univers de travail hostile qu’aux affres d’une maladie barbare. Le réalisateur australien Eron Sheeran prend tout son temps afin de ponctuer les déboires de Burton d’images d’un réalisme sordide et d’une ambiance musicale inquiétante. Regard glauque sur les dérives de la science, Errors of the Human Body est une lente descente aux enfers qui nous tient en haleine du début à la fin.
À la Salle J.A. De Sève samedi à 19 h 05 et mardi à 13 h 20. (Maxime Huard)

4. Columbarium

David Boutin et Maxime Dumontier font équipe dans ce solide thriller, mené par la vision singulière de Steve Kerr. Ils y incarnent deux frères, très différents l’un de l’autre, qui se rendent dans un chalet de La Tuque afin d’exécuter les dernières volontés de leur père, récemment décédé. Sur place, ils apprennent à leur grand étonnement que le paternel a exigé qu’ils restent une semaine sur les lieux et qu’ils construisent ensemble un columbarium pour y placer ses cendres. Un des rares longs-métrages québécois au programme de Fantasia cette année, Columbarium se révèle être un très, très bon film.
À la Salle J.A. De Sève le 5 août à 17 h 10. (
Natalia Wysocka)

5. Le fantastique week-end

C’est toujours un des moments les plus palpitants de Fantasia. Pendant trois jours, on nous projette en rafale les meilleurs courts métrages québécois de la dernière année. Cette année, nous aurons droit à Leo, de Céline France et Emmanuel Schwartz; Frères, de Jonathan Germain; Les A, de David E.-Ferrat; et à une centaine d’autres petits bijoux cinématographiques d’ici. Réservez votre week-end!
À la Salle J.A. De Sève du 3 au 5 août. (Natalia Wysocka)

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus