Les films Séville Une scène du film La délicatesse

Le romancier et coréalisateur David Foenkinos nous parle de l’adaptation de son propre livre qui a été mis en nomination au César dans la catégorie du Meilleur premier film. Avoir Audrey Tautou dans son film? Bonne chance.

Surtout que la fameuse Amélie Poulain ne participe pratiquement qu’à un projet cinématographique par année. «Elle reçoit tous les scénarios possibles et imaginables, explique David Foenkinos, joint en France. C’est un peu surprenant qu’elle participe à premier film plutôt atypique. Elle estime qu’elle a la liberté de faire des choix. Donc, elle se met en danger, elle va vers des choses qu’elle trouve originales. Et voilà, elle a envie de s’amuser. Elle a aimé le ton. Elle trouvait que c’était une histoire particulière, avec de la fantaisie.»

Tout commence pourtant par une tragédie, alors que l’héroïne (Audrey Tautou) pleure la mort de l’homme de sa vie. Au fil des années, l’amour cogne à nouveau à sa porte par l’entremise d’un homme (François Damiens) qui est aux antipodes d’elle. Mais saura-t-elle l’accepter, alors que les fantômes du passé sont peut-être encore présents? «C’est une histoire de contraires, de deux personnes qui se retrouvent à un moment dans leur vie, développe l’écrivain, qui assure la mise en scène avec son frère Stéphane. Cet homme-là, à d’autres moments de sa vie, elle ne l’aurait sûrement pas remarqué. Il arrive vraiment à un bon moment, et c’est tout ce dont elle a besoin pour pouvoir renaître.»

Un retour à la vie qui passe souvent par l’humour, la légèreté. «Le rire est l’émotion la plus proche de l’idée même de renaissance», maintient David Foenkinos, qui a souvent traité l’amour avec un grain de sel dans ses romans. La trame sonore de La délicatesse a été confiée à la populaire chanteuse Émilie Simon qui vivait au même moment une épreuve terrible.

«Je ne savais pas son histoire, assure le cinéaste. Je l’ai su au dernier moment et ça m’a vraiment déstabilisé. Émilie a effectivement perdu son compagnon qui s’appelait François – comme dans le livre – et qui est décédé au moment de la sortie du livre. Tout ça est très troublant. Surtout qu’on a choisi Audrey Tautou, une petite brune. Émilie s’est un peu identifiée à elle. Ç’a été une expérience humaine très, très forte.»

Musique : Émilie Simon et Pierre Lapointe

En choisissant Émilie Simon pour faire la musique de La délicatesse, le coréalisateur David Foenkinos a complètement contaminé son frère Stéphane qui est devenu fan de la chanteuse à la voix d’ange. Et cette obsession ne vient pas seule.

«L’autre passion nouvelle de mon frère est le Québec, explique David Foenkinos. Il adore Montréal. Alors, au mois de juin, il va réaliser un court métrage à Montréal avec Émilie Simon, Pierre Lapointe et Monia Chokri. Vous risquez de le croiser très bientôt!»

La délicatesse
En salle dès le 27 avril

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!