Le Mouvement québécois des adultes en formation (MQAF) profite de la campagne électorale pour demander au prochain gouvernement de combler le vide juridique qui empêche les étudiants adultes du niveau secondaire de se regrouper en associations.

Ceux-ci, qui fréquentent les centres d’éducation des adultes (CEA) et les centres de formation professionnelle (CFP), veulent bénéficier des mêmes droits d’association que les autres.

Le MQAF rappelle que le rapport Ajuster la loi au réel avait recommandé «à l’unanimité» l’inclusion des adultes du secondaire dans le champ d’application de la Loi sur l’accréditation et le financement des associations d’élèves ou d’étudiants.

«Il est essentiel d’intégrer les étudiants et les étudiantes des CEA et CFP dans l’élaboration de leur projet personnel, car la responsabilisation des étudiants et des étudiantes fait partie des objectifs pédagogiques de ces centres d’enseignement», peut-on lire dans le rapport.

Aussi dans Conflit étudiant :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!